17 sep. - 06 jan. 12-13

Paris Musée du Luxembourg

Le cercle de l'art moderne - Collectionneurs d'avant-garde au Havre

Au début du 20e siècle des collectionneurs et artistes se rassemblent dans une association pour promouvoir l’art moderne au Havre. De ce cercle naîtront des grandes collections d’avant-gardes européennes et la reconnaissance des peintres fauves, mal perçus sur la scène parisienne. L’exposition « Le Cercle de l’art moderne – Collectionneurs d’avant-garde au Havre » propose de mieux comprendre ce cercle en s’attachant avant tout aux collectionneurs, personnages clés de cette période d’émulation artistique et à leurs relations avec les artistes d’avant-garde.

Si au XIXe le Havre attire par son activité culturelle dynamique, elle est aussi une ville de prospérité économique. Nouvellement arrivés dans la jeune cité pour leurs affaires à la fin du 19e siècle, des négociants amateurs d’art des quatre coins de la France de la Suisse et des Pays-Bas, viennent enrichir leurs fonds. Partageant les mêmes intérêts économiques, et issus du même milieu social, ces nouveaux arrivants portent leur attention sur l’impressionnisme et l’art moderne. Tous membres de la société des Amis des Arts, ils cherchent à ouvrir la collection municipale à la nouvelle peinture.

Des relations intimes se créent entre les collectionneurs et les artistes de Paris. C’est finalement en 1906 que des collectionneurs (parmi lesquels Olivier Senn, Pieter van der Velde et Charles-Auguste Marande) s’unissent à Georges Braque, Raoul Dufy et Emil Othon Friesz pour former l’association du Cercle de l’art moderne. Ensemble, et grâce au soutien de la municipalité, ils organisent des expositions, des conférences et des concerts exclusivement consacrés à l’art moderne. Les fauves, particulièrement appréciés des collectionneurs et de van der Velde en particulier, trouvent droit de cité dans les collections privées, un an après le scandale de la cage aux fauves du Salon de 1905.

C’est avec une approche thématique (la modernité, la ville du Havre, la collection, les relations artistes - collectionneurs ou encore l’imagerie portuaire chez les artistes) que les commissaires Annette Haudiquet et Géraldine Lefebvre, en collaboration avec le scénographe Jean-Julien Simonot, ont abordé l’époque du Cercle de l’art moderne. Une approche multiple donc pour mieux comprendre cette décentralisation de la scène artistique en région normande.

Informations pratiques
MUSÉE DU LUXEMBOURG

19, rue de Vaugirard
Paris 75006
Ile-de-France
France

Contact
+33 (0)1 40 13 62 00

www.museeduluxembourg.fr
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque