Samedi 24 février 2018

Emerige reprend le R4 d'Yves Bouvier sur l’Ile Seguin

Par David Robert (Correspondant à Rio de Janeiro) · lejournaldesarts.fr

Le 8 septembre 2016

BOULOGNE-BILLANCOURT [08.09.16] - L’avenir du R4 sur l’Île Seguin change de mains. Dans une situation administrative déjà délicate, rendue encore plus compliquée avec les ennuis judiciaires d'Yves Bouvier, la société immobilière du R4 a été rachetée par Laurent Dumas, président-fondateur du groupe immobilier Emerige.

Dans un communiqué de presse commun, Nelly Wenger, présidente de Nelly Wenger Associates, entreprise responsable du projet R4, dont Yves Bouvier est le client, et Laurent Dumas, président fondateur du groupe Emerige, ont annoncé avoir trouvé un accord pour la reprise du R4. La société Euroasia a vendu l’ensemble des titres qu’elle détenait sur la Société Civile immobilière R4 (SCI-R4) au groupe Emerige et à son partenaire financier AOG.

Si aucun chiffre n’est donné, ni sur le montant de la transaction ni sur les sommes qui doivent être dépensées pour le redémarrage du projet, tous deux ont garanti « la pérennité de la vocation culturelle du projet ». Jointe par Le Journal des Arts, Nelly Wenger a indiqué que des contacts avaient été noués depuis plusieurs mois avec trois repreneurs potentiels. Mécène de plus en plus présent dans l’art contemporain en France, Laurent Dumas s’est réjouit de prendre en main ce projet d’ampleur.

Les freins au redémarrage du chantier, notamment dus aux multiples recours déposés par des associations, devraient se desserrer peu à peu. Comme nous l’expliquions en avril dernier, le dernier permis de construire (parcelle S18) devait être déposé en juin. La négociation en cours a finalement repoussé l’échéance à cet automne. Etant donné les recours légaux à purger, les travaux ne devraient pas reprendre avant le printemps prochain.

Mais pour quel projet ? Initialement, le site construit par Jean Nouvel devait accueillir une salle des ventes, des galeries d’art, un espace d’exposition, des lieux de stockage et des bureaux. Le groupe Emerige a indiqué au Journal des Arts que le contenu définitif du futur site était encore à finaliser. L’enveloppe initialement prévue par Yves Bouvier était supérieure à 100 millions d’euros. Plus d’une quinzaine ont déjà été dépensés.

Légende photo

Laurent Dumas, fondateur du Groupe Emerige © Photo Adrien Daste

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque