Dimanche 25 octobre 2020

Des militants orthodoxes détruisent des sculptures « blasphématoires » à Moscou

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 17 août 2015 - 254 mots

MOSCOU (RUSSIE) [14.08.15] - Des militants orthodoxes ont détruit vendredi des oeuvres qu'ils jugeaient « blasphématoires » d'un sculpteur soviétique d'avant-garde dans une salle d'exposition du centre de Moscou.

"Des personnes en délire sont venues à l'exposition et ont cassé plusieurs oeuvres de Vadim Sidour (1924-1986) appartenant à la collection du Manège", une salle d'exposition située à deux pas du Kremlin, a déclaré à l'AFP une porte-parole, Elena Karneïeva.

Il y a eu "plusieurs" assaillants, qui ont ensuite été interpellés par la police, et "un certain nombre de sculptures (en plâtre et en linoléum) ont été complètement pulvérisées", a-t-elle ajouté.

"Je peux juste confirmer qu'il y a eu un tel incident et qu'actuellement tous ceux qui y ont participé ont été emmenés au poste", a dit un porte-parole de la police interrogé par l'AFP.

"Nous avons appelé la police", "elle va fermer l'exposition pour offense faite aux croyants", a de son côté assuré à l'AFP le militant orthodoxe Dmitri Tsorionov, surnommé "Dmitri Enteo", sur les lieux de l'exposition.

Il avait auparavant écrit le tweet suivant : "En plein centre de Moscou, il y a un terrible blasphème, nous courons le liquider".

Cité par l'agence de presse Interfax, "Dmitri Enteo", qui dirige le groupe nationaliste "La Volonté de Dieu", a notamment dénoncé la présence d'une représentation "indécente" de Jésus Christ.

L'exposition "Les sculptures que nous ne voyons pas", ouverte vendredi au public, est consacrée aux oeuvres de sculpteurs soviétiques qui n'ont pas vu la lumière du temps de l'URSS en raison de leur nature anticonformiste.

Légende photo

La façade arrière du Manège à Moscou © Photo Vladimir OKC - 2008

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque