Des investisseurs unissent leurs moyens pour racheter des collections d’entreprises

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 20 mai 2009

LONDRES (ROYAUME-UNI) [20.05.09] – Philip Hoffman, directeur du Fine Art Fund Group, a réuni six investisseurs afin d’acquérir plusieurs collections d’entreprises. Le groupe vise notamment les ventes annoncées de deux collections estimées entre 32 et 65 millions de dollars.

Un groupement d’investisseurs proposent de racheter la collection d'une banque espagnole estimée entre 20 et 50 millions de dollars et celle d’une entreprise industrielle estimée entre 12 et 15 millions de dollars. Les lots les plus importants sont un Picasso estimé entre 3 et 4 millions de dollars dans la première collection et un Cindy Sherman d’environ 2 millions dans la seconde.

Pour Philip Hoffman, directeur du Fine Art Fund basé à Londres et à l’origine de ce groupement, « d’importantes collections d’entreprises devraient arriver sur le marché », rapporte le Financial Times. Le groupe réuni pour l’instant six membres qui investiront chacun entre 10 et 15 millions de dollars. Les œuvres ainsi acquises seront revendues dans à peu près cinq ans lorsque les prix sur le marché de l’art seront remontés.

Le groupe espère pouvoir acquérir d’autres collections d’entreprises prochainement. Les entreprises en difficultés financières devraient en effet se tourner vers des acheteurs privés plutôt que vers les ventes aux enchères où les prix ont considérablement baissé les huit derniers mois.

Les banques notamment ont souvent constitué des collections importantes. Mais la Deutsche Bank et UBS, qui possèdent les deux plus grandes collections d’entreprises, ont déjà précisé qu’elles ne souhaitaient pas se défaire de leurs œuvres.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque