Samedi 26 septembre 2020

Des faux Lee Ufan sur le marché

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 8 juin 2016 - 231 mots

SEOUL (COREE DU SUD) [08.06.16] – Des résultats d’analyses montrent que 13 œuvres de Lee Ufan ont été contrefaites. Certaines sont entre les mains de collectionneurs, d’autres entre les mains d’intermédiaires.

La police a confirmé jeudi 2 juin que des œuvres de Lee Ufan avaient été contrefaites, rapporte The Korea Times. 13 œuvres ont été comparées à des œuvres authentiques et ont été déclarées fausses à l’issue des analyses menées par le laboratoire de la police scientifique. Ces résultats confirment ainsi des soupçons apparus dès 2012.

Des faux issus des séries « From point » et « From line » auraient été vendus des milliards de won dans plusieurs galeries de la région d’Insa-dong entre 2012 et 2013. Après ces soupçons, une enquête avait été ouverte en 2015. Le mois dernier, un homme suspecté de diriger un réseau de faussaires a été arrêté, de même qu’un artiste soupçonné d’avoir contrefait plusieurs peintures de Lee Ufan.

L’artiste coréen (né en 1936), qui avait découvert les faits en même temps que les médias, avait déclaré en janvier par la voie de son représentant légal que « si des œuvres prétendues fausses avaient été vendues, il serait la plus importante victime du scandale et coopérerait avec la police », précise The Korea Times. Invité au Château de Versailles en 2014, Lee Ufan fait actuellement l’objet d’une exposition à la galerie Kamel Mennour à Paris.

Légende photo

Lee Ufan @ photo atelier Lee Ufan

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque