Décès du peintre chinois Wu Guanzhong

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 29 juin 2010

BEIJING (CHINE) [29.06.10] – Le peintre Wu Guanzhong, considéré comme l’un des plus grands maîtres de la peinture chinoise moderne et contemporaine, est mort à Pékin à l’âge de 90 ans.

L’artiste Wu Guanzhong, une des figures les plus importantes de l’art chinois du XXe siècle, considéré comme l’un des fondateurs de la peinture contemporaine chinoise, est décédé à l’âge de 90 ans, a-t-on appris de l’agence presse Xinhua.

Né en 1919 dans la province du Jiangsu (est), Wu Guanzhong part étudier la peinture occidentale en France en 1947 à l’Ecole Nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris. Alors que la plupart de ses contemporains restent en Occident, Wu décide de retourner en Chine où il enseigne à l’Académie des Beaux-Arts de Pékin et dans d’autres institutions comme l’Université de Tsinghua. En 1972, en pleine Révolution culturelle (1966-1976), l’artiste est envoyé en camp de travail. Il se remet à peindre à la fin de celle-ci, mais ne fera l’objet d’une première exposition qu’en 1978, à l’âge de 59 ans. En 1992, il est le premier artiste chinois exposé de son vivant au British Museum de Londres.

Son œuvre se caractérise par une innovation artistique permanente alliant maîtrise des techniques occidentales, culture et art traditionnel chinois. En témoignent ses nombreux paysages associant peinture à l’huile à l’encre de Chine. Ses œuvres, très prisées par les collectionneurs, ont atteint des records lors de nombreuses ventes aux enchères. En 2009, certaines de ses peintures ont été vendues pour quelques 37,7 millions de dollars.

L’artiste est également connu pour ses nombreux dons aux musées publics et autres institutions. Il a donné une centaine de tableaux au Hong Kong Museum of Art, dont la collection s’est enrichie de cinq nouvelles œuvres juste avant sa mort. En 2008, le Musée d’art national de Singapour reçoit 113 œuvres. Un don estimé à 53 millions de dollars, soit environ 43 millions d’euros. Et en 2009, Wu Guanzhong fait un don de 66 toiles au musée d’art de Shangaï.

De renommée internationale, Wu a reçu de nombreuses distinctions. En 1991, il est fait officier de l’Ordre des Arts et des Lettres par le ministre de la Culture, Jack Lang. En 2002, il est le premier artiste chinois à recevoir la Médaille des Arts et des Lettres de l’Académie des Beaux-Arts.

Depuis le 26 mars dernier et jusqu’au 29 août prochain, le Hong Kong Museum of Art lui consacre une exposition intitulée « Lofty Integrity : Donation of Works by Wu Guanzhong » qui a déjà attirée plus de 90 000 visiteurs.

Légende photo

The Wu Village, 1993, de Wu Guanzhong - Photographe : CWOT - Licence Creative Commons 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque