Samedi 29 février 2020

Décès du critique d’art et éditeur Marc Dachy

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 13 octobre 2015 - 280 mots

PARIS [13.10.15] - L’historien de l’art, spécialiste du dadaïsme, Marc Dachy est décédé jeudi 8 octobre des suites d’un cancer, à l’âge de 62 ans.

Historien de l’art, commissaire de la biennale de Lyon de 1993, Marc Dachy était un spécialiste des avant-gardes et plus particulièrement du mouvement Dada. Il est décédé jeudi 8 octobre à Paris à 62 ans, des suites d’un cancer.

Né en 1952 à Anvers, Marc Dachy se passionne très tôt pour le mouvement Dada, notamment après la découverte de l’artiste belge Clément Pansaers, dont il publie une sélection de textes en 1986. Les travaux de Marc Dachy ont concerné entre autres Francis Picabia, John Cage, Marcel Duchamp, Kurt Schwitters et surtout le fondateur du mouvement Dada, Tristan Tzara. Il publie en 1990 le Journal du mouvement Dada, qui lui vaut le Grand prix du livre d’art (Skira).

En 1993, Marc Dachy est commissaire de la 2e édition de la biennale de Lyon, intitulée « Et tous ils changent le monde », lors de laquelle l’art du XXe siècle est réexaminé à la lumière du couple « Dada / Fluxus ».

Egalement directeur de collection, Marc Dachy a fondé la revue Luna Park, qui parut de 1975 à 1982, avant de reprendre de 2003 à 2009, et reçut le Prix des créateurs.

Son dernier livre, Il y a des journalistes partout. De quelques coupures de presse relatives à Tristan Tzara et André Breton, était paru au printemps, dans la collection « L’Infini » chez Gallimard. Il s’agit d’une étude sur le dadaïsme et sur André Breton, à partir d’articles de presse, dont le titre est tiré d’une lettre de 1917 de Tristan Tzara à Francis Picabia.

Légende photo

Marc Dachy, Il y a des journalistes partout. De quelques coupures de presse relatives à Tristan Tzara et André Breton, Gallimard.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque