Mercredi 21 octobre 2020

Décès d'Alain Richard, designer français des Trente Glorieuses

Par Bénédicte Gattère · lejournaldesarts.fr

Le 17 août 2017 - 370 mots

PARIS [17.08.17] — Le décorateur et créateur d'objets s'est éteint à l'âge de 91 ans le 4 août dernier, selon la galerie Pascal Cuisinier qui le représente. Il avait également aménagé des lieux publics, telle que la station de métro parisienne Auber.

À l'instar de Pierre Paulin qui a bénéficié d'une rétrospective au Centre Pompidou en 2016, Alain Richard appartient à cette première génération de designers français redécouverts après avoir été quelque peu oubliés à partir des années 1980.

Né en 1926, Alain Richard sortit major de sa promotion de l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs (ENSAD) en 1949. Après trois ans passés aux Pays-Bas, il fonda en 1952 une agence de décoration avec son épouse, Jacqueline Iribe, créatrice de tissus d'ameublement.

En tant que concepteur de meubles et d'objets, des commandes d'importance lui ont ensuite été confiées. La Banque de France et le Crédit agricole ont fait appel à ses services, de même que la RATP pour le dessin de la station "Auber". Il a également participé à la conception du design d'intérieur de l'aéroport d'Orly et à l'aménagement de la préfecture des Hauts-de-Seine.

Dans les années 1970, le Mobilier national lui passait régulièrement commande. En 1971, son travail est présenté au Musée des Arts Décoratifs à l'occasion de l’exposition « Le design en France ». La même année, il fonde l'agence Alain Richard SA, dotée d’un département de design graphique. Il enseigna à l’ENSAD jusqu'à la fin des années 1970.

Son style épuré, d'une grande simplicité, se caractérise par des lignes fines et élégantes. Son travail d'ameublement fut récompensé dès 1954 où il obtint le Grand Prix de la Triennale de Milan. Quatre ans plus tard, il remporte le Grand Prix de l'Exposition universelle de Bruxelles.

La galerie Pascal Cuisinier spécialisée dans le design historique français a organisé la dernière exposition d'Alain Richard en 2009. Première présentation monographique consacrée au designer, elle était centrée sur son travail autour des luminaires et du mobilier des années 1950 à 1970.

Suite à l'annonce du décès du créateur, la galerie parisienne a fait savoir qu'une "grande rétrospective" était à venir. Détentrice d'une importante collection de meubles et luminaires signés Alain Richard, elle annonce également qu’un second ouvrage monographique est à paraître.

Légende photo

Alain Richard, Mobilier exposé à la Galerie Pascal Cuisinier à l'occasion de l'exposition "Luminaires et mobilier 1950-1970" (2009) © Photo Galerie Pascal Cuisinier

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque