Samedi 22 février 2020

Vandalisme

Tags sur la sculpture de Kapoor : des feuilles d'or pour « Dirty Corner »

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 22 septembre 2015 - 294 mots

PARIS [21.09.15] - Une équipe du « studio » d'Anish Kapoor a commencé lundi, en l'absence de l'artiste, à dissimuler avec des feuilles d'or les tags antisémites inscrits sur sa sculpture « Dirty Corner », installée dans le parc du château de Versailles, a indiqué la direction du Domaine.

Anish Kapoor, Dirty Corner installé dans les jardins du Château de Versailles, 6 juin 2015
Anish Kapoor, Dirty Corner installé dans les jardins du Château de Versailles, 6 juin 2015
Photo Ludosane

Les inscriptions sont barrées par un bandeau confectionné avec des feuilles d'or qui laisse cependant apparaître les bords de l'inscription, a-t-on précisé de même source.

L'intervention devrait se poursuivre mardi conformément au souhait du sculpteur qui avait finalement décidé de masquer les tags, sans les faire disparaître.

La direction du château n'était en mesure lundi soir de confirmer que l'artiste, en déplacement à Moscou, serait présent mardi pour superviser les opérations.

Les inscriptions ont été cachées dès samedi soir par du tissu noir à la demande de la justice.

Quelques heures auparavant, le tribunal administratif avait demandé au château de Versailles de retirer "sans délai" de la vue du public les tags antisémites de cette sculpture installée dans le parc.

Surnommée le "vagin de la reine", la sculpture, une trompe d'acier de 60 m de long à la connotation sexuelle évidente, a été vandalisée trois fois depuis juin, dont deux ces dernières semaines.

Elle a notamment été dégradée le 6 septembre par de grandes inscriptions à la peinture blanche, à caractère antisémite.

Anish Kapoor avait demandé dans un premier temps que ces insultes ne soient pas retirées, estimant que, désormais, "ces mots infamants faisaient partie" de l'oeuvre.

Venu constater les dégâts, il avait ensuite nuancé son propos, soulignant qu'il "avait besoin de temps pour décider".

Vendredi, le Château de Versailles avait fait savoir que "Dirty Corner" ferait "l'objet dans les tout prochains jours d'une intervention, sous le contrôle de l'artiste, pour en dissimuler les dégradations".

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque