Dimanche 22 juillet 2018

Architecture

L'installation des nouveaux kiosques parisiens est lancée

Par Margot Boutges · lejournaldesarts.fr

Le 12 avril 2018 - 431 mots

PARIS

La différence avec l'aspect des anciens est finalement assez réduite. 360 kiosques seront remplacés et 49 conservés sur place.

Le nouveau kiosque parisien installé au 2 rue Ornano dans le XVIIIe arrdt
Le nouveau kiosque parisien installé au 2 rue Ornano dans le XVIIIe arrondissement
Photo Margot Boutges, 11 avril 2018

Un prototype avait été installé en 2017. Anne Hidalgo, la maire de Paris a inauguré le 11 avril 2018 le premier nouveau kiosque parisien installé de manière pérenne au 2 rue Ornano dans le XVIIIe arrondissement.

En 2016, le projet de la municipalité de remplacer les kiosques à journaux parisiens avait suscité la controverse. Non pas tant sur le bien fondé de de doter Paris de kiosques plus confortables pour le kiosquier, plus attirants et accessibles pour les clients et de dynamiser un secteur sur le déclin, mais sur des arguments esthétiques. Des images du projet du nouveau kiosque, dessiné par Matali Crasset et dont la physionomie épurée s'inspire de la structure d'un « atelier parisien » avaient fuité dans la presse et attiré certaines critiques.

Une pétition, qui avait rassemblé environ 58 000 signatures, avait circulé, réclamant que les futurs nouveaux kiosques conservent l'esthétique extérieure d'une partie des kiosques de Paris : les kiosques "traditionnels" auxquels les parisiens sont habitués. Ces édifices coiffés d'un dôme et d'une frise décorative ne datent plus de l'époque d'Haussmann - ils sont des pastiches élevés aux alentours des années 1980 - mais sont basés sur un modèle conçu en 1857 par l'architecte Gabriel Davioud qui fut le collaborateur du baron Haussmann pour le mobilier urbain parisien.

Face à la grogne, une concertation réunissant les élus de la majorité politique et l'opposition a eu lieu. Matali Crasset a légèrement revu sa copie, changeant notamment la couleur métallique du toit en vert bouteille comme le reste de la structure pour ne pas rompre avec les kiosques que les parisiens connaissent bien. Devant le nouveau kiosque installé boulevard Ornano, le passant ne sera pas forcément interpellé par son aspect extérieur. Comme son prédécesseur, il est ouvert sur la rue et pourvu d'un auvent et d'un toit bombé. C'est finalement plus l'intérieur du kiosque, aménagé comme une vraie petite boutique de presse, qui est vraiment nouveau.

D'ici l'été 2019, 360 kiosques parisiens seront remplacés. 49 kiosques édifiés sur le modèle Davioud seront quant à eux conservés sur place et devront être rénovés. Ils n'auront cependant plus vocation à abriter des vendeurs de journaux. « Certain d'entre eux étaient déjà fermés car n’attirant plus suffisamment de clients », explique Marc Bollaert, directeur du réseau Mediakiosk, société à qui la Ville de Paris a confié la gestion des kiosques et qui a financé leur modernisation à hauteur de 52,4 millions. Des appels d'offre seront lancés pour trouver à chacun une nouvelle destination.

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque