Claudie Haigneré déçue par l’impasse du Grand Emprunt sur la culture scientifique

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 18 décembre 2009

PARIS [18.12.09] – Claudie Haigneré, la présidente de la Cité des Sciences et de l’Industrie, n’a pas obtenu la dotation demandée de 250 millions d’euros pour la culture scientifique, pourtant prévue par la commission Juppé-Rocard. Elle va demander au Premier ministre un financement additionnel.

Devant la Commission des Affaires culturelles et de l’Education de l’Assemblée Nationale le 16 décembre, Claudie Haigneré a exprimé, selon l’AFP, son regret de ne pas avoir obtenu les 250 millions d’euros préconisés par la commission Juppé-Rocard sur le Grand Emprunt.
Les arbitrages rendus par la présidence ont en effet laissé de côté le volet « culture scientifique » de la commission.

Claudie Haigneré, présidente de la Cité des Sciences et de l’Industrie et future administratrice de la nouvelle institution issue de la fusion entre la Cité des Sciences et le Palais de la Découverte en janvier 2010, avait demandé une dotation de 150 millions d’euros pour moderniser et rénover les deux établissements, et en faire le « Musée du XXIe siècle ».

Cette demande avait été prise en compte par Alain Juppé et Michel Rocard dans leur rapport final sur le Grand Emprunt. Ils avaient de plus préconisé d’allouer 75 millions d’euros à la création d’une vingtaine de centres culturels scientifiques en province, et 25 millions d’euros pour l’enseignement scientifique aux élèves d’élémentaire et du collège.

En tout, 250 millions d’euros qui n’ont pas été retenus par l’arbitrage présidentiel. Selon l’AFP, l’ancienne ministre a indiqué à la commission des Affaires culturelles de l’Assemblée nationale qu’elle comptait demander prochainement à François Fillon un financement additionnel, en soulignant le « besoin d’une impulsion dans ce domaine ».

Au passage, Claudie Haigneré s’est efforcée de rassurer les fonctionnaires de la Cité des Sciences et ceux du Palais de la Découverte, s’engageant à lutter pour la préservation de l’intégrité des deux sites.
Au Palais de la Découverte en particulier, on craint que les 200 employés ne se retrouvent « noyés » dans la fusion, face à une Cité des Sciences qui compte plus de 1 000 salariés.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque