Samedi 22 février 2020

Chine : Ai Weiwei assure que son studio pékinois a été sur écoute

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 6 octobre 2015 - 246 mots

PEKIN (CHINE) [05.10.15] - Le studio pékinois de l'artiste dissident chinois Ai Weiwei semble avoir été sur écoute depuis quatre ans, selon des photos publiées sur son compte Instagram et des déclarations de son entourage.

Les images, publiées dimanche sur le réseau social, montrent une prise électrique arrachée d'un mur, dans laquelle semble avoir été implanté ce qui ressemble à un appareil de mise sur écoute.

"Il y aura toujours des surprises", a commenté M. Ai dans la description d'une de ces photos.

Une vidéo, publiée ultérieurement sur son compte, montre un homme allumer facétieusement des pétards à côté du micro présumé.

L'avocat de l'artiste a déclaré que M. Ai avait découvert le dispositif à son retour en Chine après un voyage en Europe.

"Ai Weiwei est revenu à Pékin et a découvert de manière inattendue un secret vieux de quatre ans en décorant son studio", a déclaré Liu Xiaoyuan sur Twitter, semblant sous-entendre que le micro présumé aurait été placé là depuis la détention de l'artiste en 2011 durant 81 jours, alors qu'il était accusé de fraude fiscale.

A la suite de son incarcération, le turbulent artiste, critique féroce du régime communiste, avait été placé en résidence surveillée par les autorités chinoises et s'était vu retirer son passeport. Il n'a pu récupérer son document de voyage qu'en juillet de cette année, lui permettant ainsi de se rendre en Europe.

Une rétrospective majeure de l'artiste a ouvert le mois dernier à la Royal Academy of Art de Londres.

Légende photo

Photo de la prise électrique dans l'atelier d'Ai Weiwei - source compte Instagram d'Ai Wewei

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque