Dimanche 24 janvier 2021

Attentats du 13 novembre, Paris Photo va indemniser ses exposants

Par Christine Coste · lejournaldesarts.fr

Le 16 décembre 2015 - 241 mots

Paris [16.12.15] - Un mois après la fermeture anticipée de Paris Photo suite aux attentats du vendredi 13 novembre 2015, Reed Expositions France va rembourser aux exposants 20 % des coûts relatifs à la surface.

Luma Arles, nouveau producteur de Offprint, le salon du livre photo organisée durant Paris Photo à l’École nationale des beaux-arts de Paris, aura été plus prompt à donner une réponse à ses exposants que Reed Expositions France, sur l’indemnisation consécutive à la fermeture anticipée de leurs espaces respectif durant le week-end du 14 et 15 novembre 2015.

Quelques jours après les attentats du vendredi 13 novembre, la fondation de Maja Hoffmann proposait de rembourser 50 % de la somme versée par les éditeurs, soit les deux jours de location sur les quatre journées d’ouverture du salon. Une attitude et un geste salués par les 125 éditeurs en provenance de quelques vingt pays.

Un mois après les attentats, Michel Filzi, président de Reed Expositions France, propose à son tour aux galeries et éditeurs de Paris Photo de « payer à titre d’indemnité une somme correspondant à 20 % des coûts relatifs à la surface d’exposition » acquittés à la société pour cinq jours de location. Remboursement qui s’opèrera « après signature d’un protocole transactionnel.»

Autrement dit, Reed prend à sa charge les deux jours de fermeture de la foire, hors frais de catalogue, promotion web, droit d’inscription et toutes autres sommes engagées par l’exposant pour son stand.

Légende photo

Le stand de la galerie Artef (Zürich) à Paris Photo, le 11 novembre 2015 © photo Ludosane pour LeJournaldesArts.fr

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque