Dimanche 24 octobre 2021

États-Unis - Musée - Vol

Vol au Gardner Museum : décès du principal suspect

Par Julie Goy · lejournaldesarts.fr

Le 27 septembre 2021 - 533 mots

BOSTON / ÉTATS-UNIS

La police espère cependant que la disparition du gangster Robert Gentile pourrait libérer la parole de certains témoins dans cette affaire considérée comme l'un des plus grands cambriolages de l'histoire de l'art.

Isabella Stewart Gardner Museum, Boston
Isabella Stewart Gardner Museum, Boston
Photo Biruitorul - 2008

Le décès du principal suspect – Robert Gentile le 17 septembre 2021 à l’âge de 85 ans - dans le braquage du Isabella Steward Gardner Museum en 1990 éteint-il tout espoir de résoudre enfin cette énigme ? Considéré comme l’un des plus grands cambriolages de l’histoire de l’art, aucune piste n’a permis à ce jour de retrouver les œuvres volées au musée de Boston parmi lesquelles figurent celles de grands maîtres comme Rembrandt, Vermeer ou Degas. Le musée offre pourtant 10 millions de dollars de récompense pour toute information permettant la récupération des œuvres volées.

Robert Gentile était soupçonné de savoir où se trouvaient certaines pièces volées en 1990, ce qu’il avait toujours nié. Le chef de la sécurité du musée, Anthony Amore, espère cependant que des témoins seront incités à révéler des informations suite à sa disparition. 

 Vues des tableaux volés au Isabella Stewart Gardner Museum de Boston
Vues des tableaux volés au Isabella Stewart Gardner Museum de Boston.

Le gangster du Connecticut était dans le viseur des autorités fédérales depuis que Elene Guarente, veuve d’un gangster notoire, avait déclaré en 2009 que son mari avait remis à Robert Gentile deux tableaux figurant dans la liste des œuvres volées. Par la suite, Gentile avait lui-même évoqué ce braquage lors de son séjour en prison, avec d’autres codétenus. Il avait également confié à un agent infiltré du FBI qu’il avait accès à deux des peintures volées et qu’il pouvait négocier la vente de chacune au prix de 500 000 dollars. De plus, lors d’une perquisition à son domicile à Manchester, les enquêteurs avaient trouvé une liste manuscrite des œuvres volées, associées à leur valeur estimée. L’ensemble de ces éléments avaient alors attiré l’attention du FBI qui le considère comme le principal suspect dans cette affaire. 

Cependant l’avocat Robert Fisher, qui a travaillé sur l’affaire jusqu’en 2016, considère que Gentile aurait certainement révélé des informations avant son décès s’il en avait eu connaissance, considérant la récompense de 10 millions de dollars promise. L’avocat de Robert Gentile, Ryan McGuigan, a également affirmé que son client avait toujours nié avoir un quelconque lien avec le cambriolage du Isabella Stewart Gardner Museum. 

La porte-parole du FBI à Boston, Kristen Setera, a déclaré que l’enquête se poursuivait et que chaque piste était étudiée avec minutie. 

Après plus de trois décennies le mystère de cette affaire continue de fasciner, comme en témoigne le documentaire Netflix intitulé « Vol au musée : le plus grand cambriolage de l’histoire de l’art » qui revient sur l’enquête menée sur le braquage. 

LISTE DES ŒUVRES VOLÉES AU ISABELLA STEWART GARDNER MUSEUM DE BOSTON EN 1990


Vermeer, The Concert, 1658-1660


Rembrandt, The Storm on the Sea of Galilee, 1633


Rembrandt, A Lady and Gentleman in Black, 1633


Rembrandt, Self-Portrait, ca. 1634


Manet, Chez Tortoni, 1878-1880


Govaert Flinck, Landscape with an Obelisk, 1638

 

Degas, La Sortie de Pesage


Degas, Three Mounted Jockeys


Degas, Cortège aux Environs de Florence


Degas, Program for an artistic soirée, 1884


Degas, Program for an artistic soirée, 1884 (autre version)


Finial in the form of an eagle gilt metal (bronze), French, 1813-1814


Chinese bronze beaker or Ku Chinese, Shang Dynasty, 1200-1100 B.C

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque