Le pays des merveilles d’Annie Leibovitz

Par Christine Coste · Le Journal des Arts

Le 24 novembre 2021 - 131 mots

Photo. Quand Vogue demande à Annie Leibovitz de couvrir les défilés de haute couture organisés à Paris en 1999, la photographe américaine ne connaît pas ce monde.
Vingt-deux ans plus tard, elle rassemble pour la première fois ses photographies de mode dans un très bel ouvrage à l’impression soignée. Les shootings se racontent, accompagnés de textes détaillés. Certains sont inspirés par des lieux ou des contes pour enfants. Une kyrielle d’artistes, de mannequins, de couturiers et autres personnalités incarnent des personnages ou posent avec l’intériorité qu’il leur est propre – ou que sait suggérer la photographe. Leur présence est envoûtante. Les portraits de la reine Élisabeth II ou ceux des épouses des présidents des États-Unis qu’Annie Leibovitz photographie depuis le premier portrait officiel d’Hillary Clinton en 1993, livrent d’autres histoires méconnues.
Annie Leibovitz, Wonderland,
Phaidon, 2021, 448 pages, 79,95 €.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°578 du 26 novembre 2021, avec le titre suivant : Le pays des merveilles d’Annie Leibovitz

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque