Mercredi 28 octobre 2020

Frédéric Ballester

L’homme aux 186 expos

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 21 janvier 2009 - 301 mots

« J’ai encore beaucoup d’ambition pour ce centre. » À bientôt 60 ans, Frédéric Ballester n’a rien perdu du feu sacré qui le brûlait lors de son arrivée sur la Croisette en 1983.

À cette époque, il vient de quitter le musée Cantini, à Marseille, « sur un coup de tête ». Son âme est blessée, la délégation diplomatique conduite par le président François Mitterrand a refusé d’inaugurer l’une de ses expositions pour raison politique. Mais voilà, le jeune homme, « élevé dans une famille de gauche », a une conscience militante bien trop affûtée pour prendre l’incident à la légère. Il prend donc ses distances avec la Cité phocéenne. Anne-Marie Dupuis, fraîchement élue maire de Cannes, lui propose alors de créer le centre d’art La Malmaison dans sa ville. Il accepte.
Durant cinq ans, Ballester enchaîne les expositions : Prassinos, Hélion, Courmes ou Picasso, « au rythme d’un accrochage par mois ». En 1989, il inaugure « Humour et révolution », la première édition de la biennale cannoise d’art contemporain. La dernière aussi car, évincé par Michel Mouillot, il quitte La Malmaison pour la Cour européenne et pour créer sa propre galerie. Mais il y revient en 2001, rappelé par Bernard Brochand, des projets plein les cartons, dont un d’agrandissement du centre. Des expositions aussi  : Arman, Masson, Fini… Et « des choses plus marginales », comme Combas, Saint Silvestre et, jusqu’au 26 avril 2009, le sculpteur Pierre Theunissen, sa 186e exposition.

Biographie

1950
Naissance à Paris.

1969
École des beaux-arts de Paris.

1973-1982
Musée Cantini de Marseille.

1975
Commissaire d’exposition indépendant.

1983-1988
Crée à Cannes les salons de La Malmaison.

1990
Devient expert auprès de la cour d’appel d’Aix-en-Provence et auprès de la Cour européenne.

1991-1996
Ouverture de sa galerie d’art.

2001
Directeur du centre d’art La Malmaison à Cannes.

« Pierre Theunissen », Centre d’art La Malmaison, 47, bd de la Croisette, Cannes (06), jusqu’au 26 avril 2009.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°610 du 1 février 2009, avec le titre suivant : Frédéric Ballester

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque