Mercredi 14 novembre 2018

Vu au Salon du XXe siècle

L'ŒIL

Le 1 juillet 2003 - 151 mots

La déferlante danoise de la dernière édition est passée mais on pouvait toujours admirer le fauteuil Pyramide en forme de cage thoracique de Poul Volther, 1958 chez Objekt–cph et un très bel ensemble chez le toujours chic Joakim von Ditmar (New York). Munich restait fidèle à l’Art nouveau avec un bel ensemble de céramique française et une lampe rarissime de Van de Velde (Westermeier & Möllering). L’Italie, très présente malgré l’absence de Philippe Denys, était à l’honneur et dans les galeries allemandes.
Pierre Staudenmeyer présentait, avec un recul subtil, l’appartement d’un amateur de l’an 1990. Royère, Rougemont, Sarfati, la couleur musclée primait chez Le Passage. Triste mariage d’Arbus et de Poillerat chez Yvonne Benda, mais collages nerveux chez KlausEngelhorn22 (Lebovici, Arad). La création contemporaine était présente chez Barry Friedman avec Giles Bettison et les meubles en bronze d’Ingrid Donat, ainsi que chez Kreo (Newson, Van Severen, Szekely, Ronan & Erwan Bouroullec).

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°549 du 1 juillet 2003, avec le titre suivant : Vu au Salon du XXe siècle

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque