Vendredi 30 octobre 2020

Vincent Pomarède et le Louvre vont bâtir la programmation du futur Musée de la Boverie à Liège

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 20 avril 2015 - 509 mots

LIEGE (BELGIQUE) [20.04.15] – Les autorités de la Ville de Liège et Vincent Pomarède, directeur de la médiation et de la programmation culturelle au Musée du Louvre, ont signé vendredi un contrat de collaboration de quatre ans. Le Louvre jouera un rôle de conseiller artistique.

La ville de Liège va s’appuyer sur le Musée du Louvre pour la mise en place de son futur Musée Boverie (anciennement appelé Centre International d’Art et de Culture). Vincent Pomarède, directeur de la médiation et de la programmation culturelle au Louvre depuis janvier 2014, jouera un rôle de directeur artistique pour le nouveau musée liégeois. Il sera chargé de veiller au programme et à la cohérence des expositions du Boverie et aidera l’institution à assumer ses ambitions internationales et à nouer des partenariats avec les plus grands musées, à commencer naturellement par le Louvre. Cette collaboration démarrera prochainement.

Le nouveau musée, situé dans le parc de la Boverie et proche de la tour cybernétique de Nicolas Schöffer, sera inauguré le 5 mai 2016, au terme d'un chantier qui devrait s’achever en décembre pour un coût de 25 millions d'euros. Ce projet s’intègre dans une vaste politique de redéploiement urbain basé sur la culture. L’ancien palais des beaux-arts datant de l’Exposition universelle de 1905, qui abritait le musée d’art moderne et contemporain (le Mamac), est en cours de transformation par l’architecte Rudy Ricciotti pour abriter ce nouveau musée. « L’extension, essentiellement faite de verre et d’une résille en béton permettant d’occulter partiellement la lumière du soleil, offrira une salle d’exposition grand format, susceptible d’accueillir sculptures et installations d’art contemporain ». Les collections permanentes du musée prendront place au rez-de-chaussée et les expositions temporaires seront aménagées à l’étage. Le Musée Boverie offrira une superficie de plus de 5 000 m² permettant d’accueillir des expositions souhaitées de niveau international.

Un premier contrat de quatre ans a été signé, prévoyant trois grandes expositions qui seront menées par Vincent Pomarède assisté d’Aline Françoise-Colin et leurs équipes. La première exposition, intitulée « En plein air », mettra en avant les artistes qui sont sortis de leurs ateliers pour peindre sur le motif. La seconde exposition aura lieu en 2017 sur le thème du « Voyage en Italie », du XVIe au XXe siècle, et remettra à l’honneur plusieurs peintres belges ayant visité la Péninsule. La troisième exposition en 2018 aura pour thème l’art mosan, dont Liège et le Louvre possèdent de riches collections. Ces expositions comprendront une large part d’œuvres provenant du Louvre et d’autres grands musées internationaux. « Grâce au Louvre, explique dans La Libre Jean-Marc Gay, le directeur des musées de Liège, nous entrerons dans une autre catégorie muséale et le Louvre peut nous aider à établir des contacts avec d’autres grands musées du monde : Pinacothèque de Munich, Prado, etc. ». En échange de cette collaboration, Liège paiera chaque année, officiellement, la somme symbolique de 50 000 euros au Louvre. Depuis un an et demi, les musées de Liège ont déjà noué des contacts avec plusieurs musées proches, notamment en France avec La Piscine de Roubaix.

Légende photo

Dans le parc de la Boverie à Liège, vue de l'ancien palais des beaux-arts construit lors de l'exposition universelle de 1905 © Photo Jean Housen - 2010 - Licence CC BY 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque