Vente d'atelier

Par Roxana Azimi · L'ŒIL

Le 1 février 2004

Les ventes d’atelier s’inscrivent avec constance dans le calendrier des ventes. Elles mettent souvent en lumière les grands oubliés de l’histoire de l’art qui, sans cette dispersion groupée, ne bénéficieraient pas de l’attention du public. La société Beaussant-Lefèvre présente le 11 février prochain la vente de trois fonds d’ateliers. Si les noms de Léon Augustin Lhermitte et de René-Xavier Prinet ne résonnent qu’aux oreilles des lecteurs du Benezit, celui de Gustave Doré, illustrateur célèbre de la fin du XIXe siècle, est connu de tous. Parmi les vingt-cinq œuvres présentées de cet artiste, réputé pour ses illustrations de la Bible et de L’Enfer de Dante, on repère trois sculptures, deux bronzes signés, Le Saute Mouton et Nu allongé et Amour et une terre cuite La Parque et l’Amour. Différentes versions en terre cuite de La Parque et l’Amour sont passées en vente, sans succès. La donne est différente cette fois car, comme dans toute succession qui se respecte, point de prix de réserve.

Société Beaussant-Lefèvre, vente à Drouot le 11 février, renseignements : tél. 01 47 70 40 00.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°555 du 1 février 2004, avec le titre suivant : Vente d'atelier

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque