Mardi 11 décembre 2018

Une relique de Louis XVI vendue 19 000 euros à Drouot

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 5 avril 2013 - 220 mots

PARIS [05.04.13] - Un fragment d’étoffe taché du sang de Louis XVI a été acquis pour près de 19 000 euros à Drouot par un collectionneur passionné du roi déchu.

Une relique constituée d’un fragment d'étoffe en lin "taché du sang de Louis XVI", conservée dans un cercueil miniature en acajou et ébène sculpté, a été adjugée mercredi à 18 738 euros à l'Hôtel Drouot à Paris.

Selon la maison d’enchères Couteau Bégarie, organisatrice de la vente « Souvenirs historiques. Militaria – Noblesse », la pièce, estimée entre 4 000 et 6 000 euros, a été acquise par un collectionneur français fasciné par le roi guillotiné le 21 janvier 1793 sur la place de la Révolution.

Selon Cyrille Boulay, expert de la vente, des écrits indiquent qu’après l’exécution de Louis XVI, des citoyens auraient « trempé leurs piques et leurs mouchoirs dans le sang du condamné » tandis que ses cheveux, coupés par le bourreau, auraient été ramassés et revendus.

L’inscription, indiquant « Sang précieux de Louis XVI, 21 janvier 1793. Donné par le colonel Joubert en 1829 », inscrite sur la feuille de papier qui accompagnait le tissu ne constituerait « pas une preuve absolue qu'il s'agisse bien du sang de Louis XVI », a précisé l’expert en expliquant que seules des analyses ADN pourraient venir lever les doutes.

Légende photo

Précieuse relique du roi louis XVI. Conservée dans un cercueil miniature en acajou et en ébène sculpté, orné sur le devant d’une plaque ovale en ivoire sculpté aux armes de France sur fond d’une croix et d’une ancre de marine symbolisant les trois valeurs théologales (avec le cœur, remplacé par les armes de France, ils symbolisent la foi, l’espérance et la charité chrétiennes), renfermant un fragment d’étoffe tissé en fil de lin, taché du sang du roi Louis XVI, comme le précise l’inscription manuscrite à l’encre sur la feuille de papier qui le conserve : « Sang précieux de Louis XVI, 21 janvier 1793. Donné par le colonel Joubert en 1829 ». Au fond du cercueil figure une petite bourse en tissu cousu à la main contenant du sable, recueilli probablement sur le sol au pied de la guillotine, le jour où le roi fut décapité. Cercueil : H. : 9 cm – L. : 13 cm. Etoffe: L. : 20, 5 cm – L. : 16 cm. Estimation 4 000/6 000 € - Adjugé 18 738 € - Vente du 3 avril 2013 - Hôtel Drouot Paris - source SVV Couteau Bégarie

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque