Une exposition annulée à Amiens pour images « dégradantes et misogynes »

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 31 mai 2010

AMIENS [31.05.10] – Une exposition de dessins dans une bibliothèque d’Amiens a été annulée par le conseil général de la Somme qui a jugé certaines images « dégradantes et misogynes » et non conformes aux valeurs de la majorité politique.

Le conseil général de la Somme a annulé l’exposition intitulée « Pour adultes seulement : quand les illustrateurs de jeunesse dessinent pour les grands » prévue dans une bibliothèque d’Amiens, a-ton appris de l’AFP. Le motif : la présentation d’images « dégradantes et misogynes de la femme » pour le président du conseil général, Christian Manable (PS) qui a ajouté que les dessins ne correspondaient « pas aux valeurs de la majorité de gauche ».

Commandée en 2009 par le directeur de la bibliothèque à Janine Kotwica, enseignante, spécialiste du livre pour jeunes et commissaire de l’événement, l’exposition devait réunir une soixantaine d’œuvres à connotation érotique réalisées par 26 artistes dessinateurs parmi lesquels de grands noms de l’illustration comme Tomi Ungerer, Lionel Koechlin ou Nicole Claveloux.

Les réactions n’ont pas tardé à se manifester. La commissaire de l’exposition s’est dite « choquée » par cette décision. L’Observatoire de la liberté de création – de la Ligue des droits de l’Homme – pour qui l’exposition – pourtant validée par le directeur – est « d’un érotisme chaste et malicieux » a demandé au conseil général de revenir sur sa décision, de permettre l’ouverture de l’exposition et l’impression du catalogue, comme prévu. L’Observatoire a également ajouté que le rôle des politiques était davantage d’encourager la diffusion des œuvres et non de les condamner.

Pour sa défense, Christian Manable qui « assume » sa position joue la carte de la prévention. « Certaines images ne permettent pas de faire la distinction entre femme et enfant et nous ne tenons pas à ce qu’on nous fasse des mauvais procès » a-t-il déclaré pour se justifier avant d’ajouter que ce type d’images pouvait être présentées dans une salle privée, mais pas dans un lieu public.

Légende photo

Tomi Ungerer - photographe Bonifacio Pontonio - Licence Creative Commons 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque