Dimanche 29 novembre 2020

Un projet pour augmenter le nombre d’œuvres d’artistes femmes dans les musées

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 17 juin 2015 - 429 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [17.06.15] – La collectionneuse Valeria Napoleone, en partenariat avec le SculptureCenter de New York et la Contemporary Art Society de Londres, a lancé un projet destiné à acheter et donner à des musées des œuvres d’art créées par des femmes. Elle veut combler les inégalités de genre dans les collections publiques.

Collectionneuse et mécène, Valeria Napoleone a annoncé le 12 juin le lancement d’un projet destiné à augmenter le nombre d’œuvres d’artistes femmes conservées dans les musées d’art publics. Ce programme, appelé Valeria Napoleone XX, en partenariat avec le SculptureCenter de New York et la Contemporary Art Society de Londres, aura deux versants de chaque côté de l’Atlantique.

Valeria Napoleone, qui est installée à Londres, est connue pour collectionner essentiellement des œuvres créées par des femmes. Dans un entretien donné à ARTnews, elle expliquait qu'elle avait commencé Valeria Napoleone XX parce qu'elle voulait poursuivre sa relation avec les institutions muséales, tout en travaillant à corriger le déséquilibre entre les sexes dans beaucoup de collections. « Je pensais à la façon de m'engager avec les institutions, de continuer mon dialogue en tant que collectionneur » dit-elle.

A New York, Valeria Napoleone XX SculptureCenter parrainera une commande importante passée à une artiste femme au musée tous les 12 à 18 mois. Sa première commission sera une œuvre d’Anthea Hamilton, dont la première exposition monographique est prête à ouvrir au SculptureCenter en septembre.

A Londres, Valeria Napoleone XX Contemporary Art Society achètera et donnera chaque année une œuvre importante d’une artiste féminine vivante à un musée basé au Royaume-Uni. Les musées membres de la Contemporary Art Society, qui comprend notamment les quatre Tate et la Scottish National Gallery of Modern Art d’Edimbourg, devront postuler pour être sélectionnés et recevoir l’œuvre en question, qui sera d’abord exposée au Camden Arts Centre, en janvier 2017 pour la première édition. Puis une exposition monographique avec l’œuvre donnée sera organisée au musée choisi. Contrairement aux œuvres qui seront données au SculptureCenter de New York, créées spécifiquement pour cette institution, les œuvres données aux musées britanniques viendront du corpus existant de l'artiste et devront être adaptées au musée d’accueil. « Nous verrons ce qui fait sens pour eux », explique Valeria Napoleone. « Nous allons travailler autour de la collection du musée ».

La Contemporary Art Society soutient la collecte de l'art et de l'artisanat contemporain d’exception au bénéfice de ses musées membres au Royaume-Uni. Depuis 1910, l'organisme a fait don de milliers d'œuvres d'artistes vivant à des musées, de Picasso, Bacon, Hepworth et Moore en leur temps, en passant par les artistes influents d’aujourd’hui.

Légende photo

La façade du Sculpture Center à New York © Photo Barry Halkin - 2003 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque