Mercredi 21 février 2018

Un parfum Guerlain pour financer la restauration du château de Versailles

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 15 mars 2016

PARIS [15.03.16] - Le château de Versailles et la Maison Guerlain s’associent afin d’éditer en série limitée et numérotée un parfum inédit, vendu par souscription au prix de 550 euros, au profit de la restauration des appartements royaux.

Maison Guerlain, Verreries Brosse, parurier Haute-Couture Desrues : le château de Versailles réunit des noms prestigieux pour financer la restauration des appartements royaux du domaine. Un parfum Guerlain - Le bouquet de la Reine - en édition limitée et numérotée est vendu exclusivement par souscription du 17 février au 17 mai 2016 au prix unitaire de 550 euros pour financer la restauration du château de Versailles.

Créé par le parfumeur Thierry Wasser, le parfum « Le bouquet de la Reine » s’inspire des jardins de Versailles et de Trianon. Le jasmin, « l’une des fleurs favorites de la reine Marie-Antoinette qui s’en parfumait avec élégance dans son château du Petit Trianon », précise le château de Versailles dans son communiqué, « mène le bal paré d’effluves de fleurs fraîches et printanières » comme le cyclamen, le freesia et le muguet auxquelles s’ajoutent des notes de galbanum et de bergamote

La fragrance est contenue dans l’emblématique flacon quadrilobé (125 ml) créé en 1908 pour le parfum Rue de la Paix et fabriqué au sein des Verreries Brosse. Clin d’œil au Roi Soleil, un astre sculptural doré à l’or fin 23 carats signé par le parurier Haute-Couture Desrues ajoute une ultime touche de luxe au flacon.

Légende photos

Le parfum Le bouquet de la Reine, créé par le parfumeur Thierry Wasser, présenté dans le flacon Quadrilobé créé en 1908 pour le parfum Rue de la Paix de la Maison Guerlain. Courtesy Château de Versailles

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque