Mercredi 11 décembre 2019

Un galeriste de Los Angeles condamné pour trafic d’antiquités

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 18 décembre 2015 - 398 mots

LOS ANGELES (ETATS-UNIS) [18.12.15] – Après une longue enquête et la perquisition dans une douzaine de musées californiens, les anciens galeristes Jonathan et Cari Markell ont été condamnés pour trafic illégal d’antiquités en provenance de l’Asie du Sud-Est, et tentative d’évasion fiscale.

Les anciens galeristes de Beverly Hills Jonathan et Cari Markell ont été condamnés par un juge fédéral de Los Angeles le 14 décembre pour leur rôle dans une affaire de trafic illégal d'antiquités et d’évasion fiscale, rapporte The Art Newspaper. Cette affaire de longue haleine avait notamment conduit à des perquisitions dans plusieurs musées californiens.

Après cinq ans d’enquête, le 24 janvier 2008, treize musées californiens avaient en effet fait l’objet de  perquisitions par des douzaines d’agents fédéraux. Parmi eux le Los Angeles County Museum of Art (Lacma), le Pacific Asia Museum de Pasadena, le Bowers Museum of Cultural Art de Santa Ana et le Mingei International Museum à San Diego, qui avaient reçu des objets de la galerie de Jonathan Markell et étaient soupçonnés de recel d’antiquités nord-américaines et asiatiques. Les responsables des musées ont coopéré pleinement avec les autorités, mais certaines personnes ont dénoncé plus tard un excès de zèle de la part des autorités fédérales, étant donné qu’aucune peine de prison n’a été prononcée dans les procès criminels qui ont suivi.

Lundi dernier cependant, Jonathan Markell, 70 ans, a été condamné à 18 mois de prison suivis d'une année de mise en liberté surveillée pour avoir fait de fausses déclarations lors de l'importation des antiquités d'Asie du Sud-Est, selon les documents judiciaires. Jonathan Markell et sa femme Cari, 68 ans, ont également été condamnés à la probation pour leur rôle dans un système d'évasion fiscale connexe. En effet, après avoir obtenu des antiquités pillées, ils les ont offerts à des musées locaux en échange de déductions fiscales. Enfin, le couple a été condamné à payer 25 000 dollars (23 000 euros) pour couvrir les frais de rapatriement de centaines d'objets anciens saisis par des agents fédéraux dans des perquisitions à leur domicile et leur galerie, Silk Roads, désormais fermée mais dont le site Internet est toujours ouvert.

Les procureurs fédéraux espèrent que cette peine envoie un message fort à ceux impliqués dans le commerce illicite d’antiquités. « Si le propriétaire de la galerie peut aller en prison, vous, l’acheteur, le pouvez aussi », a déclaré le procureur adjoint Joseph Johns dans une interview.

Légende photo

Jonathan et Cari Markell avec le Dalai Lama - Photo www.silkroadsgallery.com

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque