Mercredi 20 novembre 2019

Un « Espace Orsay » dans un musée de Sedan

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 16 juin 2011 - 409 mots

SEDAN (ARDENNES) [16.06.11] – Le maire de Sedan, Didier Herbillon, est parvenu à convaincre le directeur d’Orsay, Guy Cogeval. L’établissement public devrait lui aussi délocaliser une partie de ses collections dans le nord-est de la France. Mais attention, il n’est pas question d’un « Orsay II », seulement d’un « espace Orsay ».

Les responsables du musée d’Orsay viennent de donner leur accord de principe pour un partenariat entre l’établissement public et la ville de Sedan. Aux termes de celui-ci, Sedan devrait accueillir certaines œuvres du musée d’Orsay dans son nouveau musée du Tapis-Point. « Une sacrée avancée pour un projet majeur », même si « rien n’est (encore) fait », insiste le maire de Sedan, Didier Herbillon.

La nouvelle a été révélée le 12 juin par L’Union. Quelques jours plus tôt, à Paris, Didier Herbillon, accompagné de ses adjointes à la culture et au patrimoine, rencontrait le président du musée d’Orsay, Guy Cogeval, ainsi que le responsable des collections et le responsable des conservateurs. A l’issue de cette entrevue, le musée a accepté l’idée d’un rapprochement avec Sedan. Toutefois, sa direction a alors précisé qu’il ne s’agissait pas d’un « Orsay II », comme le Louvre à Lens ou le Centre Pompidou à Metz, mais d’un « espace Orsay » abrité dans un musée sedanais. Didier Herbillon, quant à lui, ajoutait que le projet d’Orsay et Sedan est de « construire, ensemble, (un) musée labellisé Orsay ».

A Sedan, ce musée présentera à la fois les collections de la ville ardennaise et celles du musée parisien. Il devrait être édifié sur le site du Tapis-Point, classé à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques. L’architecture métallique de son bâtiment XIXe plaît beaucoup aux dirigeants d’Orsay, rapporte Didier Herbillon. « Sedan n’est pas une ville comme les autres. (…) C’est lié aux guerres et surtout à la défaite de 1870. Cet aspect intéresse nos interlocuteurs d’Orsay. Car le Second Empire qui s’écrase lamentablement à Sedan, ça a été un traumatisme pour les peintres de cette époque », poursuit-il.

Le 10 février 2011, lorsque L’Union avait présenté le projet de Didier Herbillon, ce dernier souhaitait accueillir un second musée d’Orsay. Son objectif était d’ouvrir un pôle culturel qui puisse rassembler des œuvres rarement présentées dans l’ancienne gare faute de place. Trois obstacles avaient alors été évoqués : la faible population ardennaise, la proximité géographique des deux autres musées « bis » et le coût d’une telle structure. Manifestement, ces obstacles ont été levés.

Légende photo

Sedan - © photo Jean-Etienne Minh-Duy Poirrier - 2009 - Licence CC BY-SA 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque