Samedi 22 février 2020

Un des Goya les plus célèbres de la National Gallery pourrait ne pas être de la main du maître

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 8 octobre 2015 - 678 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [08.10.15] – L’exposition qui se tient à la National Gallery, occasion inédite de confronter un grand nombre de portraits de Goya, a suscité une polémique parmi les experts du maître espagnol : le portrait de Doña Isabel de Porcel, célébrité de la National Gallery, pourrait être un pastiche.

L'exposition qui a commencé le 7 octobre à la National Gallery de Londres, « Goya : Les Portraits », comprend un ensemble exceptionnel d’environ 70 œuvres incontestablement de la main de Francisco de Goya (1746-1828). Cependant, des spécialistes ont émis des doutes sur l’un des Goya les plus célèbres du musée londonien, le portrait de Doña Isabel de Porcel, qui pourrait être un pastiche, révèle Culture24.

La « maja » peinte par le maître espagnol a longtemps été identifiée comme Doña Isabel Lobo de Porcel en raison d'une inscription sur le dos de la toile, supposée originale. On sait en effet que Goya a présenté un portrait d’Isabel de Porcel à Madrid en 1805, que l’on identifie ainsi à la toile de la National Gallery. Isabel a épousé Antonio Porcel, secrétaire d'État aux colonies américaines de l'Espagne, en 1802. Antonio Porcel, qui était un associé politique de l'ami et mécène de Goya Gaspar Melchor de Jovellanos, dont le portrait est également présent dans l’exposition, a également été peint par Goya en 1806, mais son portrait a été détruit par un incendie en 1953. La National Gallery a acquis le portrait d'Isabel Porcel en juin 1896 auprès des héritiers de la famille Porcel y Zayas de Grenade.

Quand une image aux rayons X a été faite du portrait d'Isabel Porcel lors du traitement de conservation en 1980, un autre portrait a été trouvé de façon inattendue en dessous de l’image de la maja. La tête et l’uniforme rayé de la figure sous-jacente, identifié comme Antonio de Porcel, sont clairement visibles, et Doña Isabel de Porcel a été peinte directement par-dessus le portrait initial, peu de temps après car aucune couche de crasse n’a eu le temps de se déposer entre les couches picturales.

Bien que surprenant, ceci n’est pas unique dans l'œuvre de Goya. Pendant la période de bouleversement politique en Espagne à la fin du XIXe siècle, Goya a dû faire preuve d'ingéniosité pour s’adapter aux circonstances, réutilisant des portraits déjà peints de mécènes tombés en défaveur politique. « Goya est l'un des peintres les plus admirés et imités dans l'histoire de l'art », explique Letizia Treves, conservatrice des peintures italiennes et espagnoles de 1600-1800. « Pastiches et falsifications de ses œuvres ont proliféré sur le marché européen et américain de l’art de la seconde moitié du XIXe et du début du XXe siècles ».

Les études techniques et les informations de provenance en ce qui concerne le Portrait de Doña Isabel de Porcel ne sont pas totalement concluantes pour attribuer la paternité à Goya, et son attribution repose désormais en grande partie sur les analyses des spécialistes. C’est pourquoi la réunion de tant de portraits de Goya est importante pour effectuer des comparaisons inédites, et a donc soulevé des doutes sur le fait que l’œuvre de la National Gallery soit autographe. Bien que peinte avec un immense talent, les experts ont jugé que l’œuvre, confrontée avec d'autres portraits de Goya, manque de sa subtilité habituelle dans la description des transparents et de textures. « S’il s’agit d’un pastiche, il a été réalisé avec une telle habileté que son attribution de longue date à Goya a convaincu plusieurs générations de spécialistes et de visiteurs de la galerie. »

D’après Le Figaro, le musée s’est résolu à aborder la question ouvertement face aux rejets de plusieurs spécialistes. La notice de l'œuvre a finalement été revue avec des conditionnels (*) et le portrait est accompagné par des documents explicatifs et les imageries scientifiques prises du portrait sous-jacent.

Note

(*) La fiche du tableau sur le site du musée n’a pas été modifiée lorsque nous publions cet article, le portrait est toujours attribué à Francisco Goya : voir la fiche du Portrait Doña Isabel de Porcel sur le site de la National Gallery

Légende photo

Francisco Goya (1746–1828), Portrait de Doña Isabel de Porcel (circa 1805), 82 Á— 54,6 cm © Source Wikimedia - Sous Licence Domaine public via Wikimedia Commons

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque