Lundi 17 décembre 2018

Un « cocon » pour abriter les collections du musée d’histoire naturelle de Londres

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 10 septembre 2009 - 226 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [10.09.09] – Le 8 septembre a été inaugurée la nouvelle aile du musée d’histoire naturelle de Londres. Baptisé le « cocon », ce bâtiment abritera le Centre Darwin, les collections et les réserves entomologiques du musée.

Le musée d’histoire naturelle dévoile sa nouvelle aile abritant le Centre de recherches Darwin. Baptisé le « cocon », l’édifice créé par le cabinet d’architecte danois CF Moller déploie sa façade vitrée en contrepoint de la façade typiquement victorienne de la partie ancienne du musée.
Selon le directeur du musée, Michael Dixon, « ce cocon est en partie une métaphore pour ce que doit faire un musée. Le cocon protège en quelque sorte la collection à l’intérieur et c’est aussi une référence à un objet d’histoire naturelle ».

Le projet architectural a coûté 78 millions de livres (89 millions d’euros) et s’étend sur huit étages. Le musée souhaite en faire un des points forts de l’institution, qui abritera 17 millions de spécimens d’insectes et plus de 3 millions de plantes (dont certaines ont été ramenées par Charles Darwin lui-même au cours de ses voyages).
Selon l’AFP, le but est de recevoir un nombre toujours plus important de visiteurs, et de faciliter un travail interdisciplinaire entre les scientifiques.

Le Centre Darwin attend plus de 2 500 visiteurs par jour dès le 15 septembre, date de son ouverture au public.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque