Jeudi 13 décembre 2018

Un ancien directeur de musée américain suspecté de vol d’antiquités

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 17 septembre 2009 - 255 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [17.09.09] – L’ex-directeur du musée de Long Island est suspecté du vol d’antiquités égyptiennes dans son musée. Il risque jusqu’à dix ans de prison.

L’ancien directeur du Musée de l’Université de Long Island Hillwood Museum va se rendre à la police dans les jours à venir. Il est accusé d’avoir vendu chez Christie’s des antiquités égyptiennes appartenant au musée qu’il dirigeait.

Barry Stern a travaillé durant 22 ans au musée de Long Island. En août 2008, son contrat arrive à son terme et il quitte l’institution. Le mois suivant, il propose à la maison de vente Christie’s neuf objets archéologiques égyptiens, expliquant que les antiquités lui viennent de ses parents.

Il s’avère que ces objets font en réalité partie d’un legs de 50 pièces reçu par le musée en 2002. Une recherche dans les inventaires ont montré que 9 objets (dont un « ouchebti », une figurine funéraire en faïence, non vendue et qui a éveillé les soupçons du musée) étaient manquants.
Huit des antiquités ont été vendues en septembre et juin 2008, et Barry Stern a reçu 27 000 dollars (environ 18 500 euros) de la vente.

Selon le New York Post, Barry Stern a nié en bloc dans un premier temps, mais son avocat a déclaré au FBI que son client souhaitait se confesser. L’ancien directeur devrait se rendre à la police dans les jours prochains. Il risque dix ans d’emprisonnement s’il est jugé coupable.

L’Université de Long Island recherche désormais les pièces vendues pour les réintégrer à sa collection.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque