Mercredi 21 octobre 2020

Trop « Petite » révision d’été

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 26 juin 2017 - 184 mots

Panorama -  L’auteure (et artiste) britannique Susie Hodge met de nouveau son talent de pédagogue au service du large public.

Sa Petite Histoire de l’art retrace un panorama des grands moments de l’art, de la préhistoire à Damien Hirst. L’ouvrage reprend le genre, certes éculé mais opérant, du manuel, qui fait se succéder, à la manière de fiches illustrées, les grandes périodes de l’histoire de l’art (la Renaissance, le maniérisme, le baroque, le romantisme, le cubisme, le pop art, etc.), avec leurs principaux artistes, leurs principales caractéristiques et leurs repères chronologiques. Mais voilà, l’ouvrage pèche par excès de pédagogie. L’auteure a en effet choisi de séparer les « mouvements » des « chefs-d’œuvre » et des « techniques », quand l’aventure de l’art se veut plus subtile, mélange de traités théoriques, d’innovations formelles, de stratégies esthétiques et de circulation des idées. Il est ainsi difficile de saisir la Renaissance sans aborder la découverte en 1506 du Laocoon, ou de comprendre les ruptures esthétiques du XIXe siècle sans mesurer le poids des salons dans la vie intellectuelle de l’époque. Il en ressort un ouvrage classique où l’essentiel est là, sauf la vie.

Susie Hodge,
Petite Histoire de l’art,
Flammarion, 224 p., 19,90 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°703 du 1 juillet 2017, avec le titre suivant : Trop « Petite » révision d’été

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque