Vendredi 19 octobre 2018

Trafalgar Square : l'un des projets de la « sculpture vivante » est censuré

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 14 août 2009 - 200 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [14.08.09] – Après avoir enlevé ses vêtements, l’un des participants du projet d’Anthony Gormley « One and Other » a été forcé à se rhabiller.

Quand l’artiste britannique Anthony Gormley a lancé son projet pour le quatrième socle du Trafalgar Square, dans lequel 2 400 personnes volontaires occupent chacune la base pendant une heure jusqu’au 18 octobre, il affirmé que presque tout était permis. La nudité, il a dit à l’époque, n’est pas interdite puisqu’elle représente pour l’art « ce que le ballon est pour le football ».

Mais le 12 août l’un des participants s’est déshabillé et la police n’était pas contente. « Simon, vous devez vous rhabiller sinon ils vont vous retirer du socle, désolé. Mettez votre pantalon. Merci », ont demandé les organisateurs du projet au participant, selon le Times.

Dans le profil de Simon sur le site du projet, il a décrit dans son « propos de moi » qu’il allait bientôt avoir 50 ans et qu’il passe à présent par une crise personnelle. « Pourtant, je me sens renouvelé. Cet événement servira comme un symbole du début d’une nouvelle période pour moi. J’ai toujours eu envie d’être une sculpture ! », a-t-il écrit.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque