Vendredi 23 février 2018

Rome : découverte des plus anciennes icônes représentant les apôtres

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 23 juin 2010

ROME (ITALIE) [23.06.10] – Des archéologues italiens viennent de découvrir dans les catacombes romaines de Santa Tecla les plus anciennes icônes représentant les apôtres, datant de la fin du IVe siècle.

Après deux ans de recherches et grâce à l’utilisation d’une technique laser inédite qui permet d’éliminer les dépôts calcaires sur les fresques, des archéologues italiens viennent d’annoncer la découverte des plus anciennes icônes représentant les apôtres Pierre, Paul, André et Jean datant du IVe siècle de notre ère. L’annonce a été faite à l’agence italienne Ansa par Fabrizio Visconti, le surintendant des fouilles archéologiques du site. Il s’agit d’une découverte inédite pour les icônes des apôtres Jean et André. Celle de Paul avait été révélée en 2009 par l’Osservatore romano, le journal quotidien du Vatican.

Les icônes peintes dans les tons ocres et rouges se situent sur le plafond d’une petite chambre funéraire des catacombes de Santa Tecla, situées à proximité de la basilique Saint-Paul-hors-les-murs, une des quatre basiliques les plus importantes de Rome où se trouve la tombe de Saint-Paul. La chambre funéraire se situe sous un immeuble des années 1950 dont fort heureusement la construction n’a pas endommagé les vestiges archéologiques.

« Cette découverte démontre l’introduction et la diffusion du culte des apôtres aux origines du christianisme » a précisé Barbara Mazzei qui dirige la restauration de la chambre funéraire. Cette dernière aux thèmes iconographiques exclusivement bibliques aurait été construite à la demande d’une matrone romaine appartenant à une famille noble, elle-même représentée en prière avec sa fille.

« Tout coïncide avec la vie religieuse de Rome à cette époque » a ajouté l’archéologue dans les colonnes de la Repubblica. Cette dame faisait partie des nombreuses aristocrates qui se sont converties au christianisme au IVe siècle et qui après leur retour de Terre Sainte ont voulu reproduire dans leur tombeau les icônes des apôtres qu’elles ont pu observer.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque