Vendredi 23 février 2018

Polémique en Espagne sur le financement d’un bâtiment de l’ONU situé à Genève

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 13 novembre 2008

GENEVE (SUISSE) [13.11.08] – Les 18,5 millions d’euros consacrés à la rénovation de la salle des Droits de l’Homme de l’ONU à Genève par Miquel Barceló font polémique en Espagne.

La rénovation de la salle des droits de l’Homme et des Civilisations du Palais des Nations à Genève a coûté 18,5 millions dont 40% financés par l’Etat espagnol, a révélé mardi l’ambassadeur espagnol Javier Garrigues.

Javier Garrigues s’est exprimé devant l’ONU pour stopper la polémique montante en Espagne, concernant la part du financement public pour la réfection de la salle des Droits de l’Homme et l’origine des fonds. La fondation ONUART a confié la décoration de la coupole à l’artiste espagnol Miquel Barceló, auteur d’une forêt de stalactites de 1400m² réalisée avec 35000 kilos de peinture.

Le coût total des travaux s’élève à 18,5 millions d’euros financés par la fondation ONUART, entité privée à caractère non lucratif, faisant la promotion de l’art contemporain espagnol. Ses subventions proviennent à 40% du ministère espagnol des affaires étrangères et à 60% de donateurs privés. Une somme de 500 000 euros utilisée pour ce projet proviendrait du Fonds d’Aide au Développement. La porte parole du ministère des affaires étrangères a précisé que cette somme n’avait pas été amputée à l’Aide officielle au Développement destinée à l’aide internationale. Le ministre des affaires étrangères, après avoir maladroitement déclaré « l’art n’a pas de prix », a ajouté que cette somme « prenait part à un concept de financement des apports espagnols aux organismes internationaux non financiers ». Il a insisté sur le fait que les 18,5 millions d’euros n’étaient pas uniquement dédiés à la coupole, mais recouvraient la rénovation totale de la salle, à laquelle des entreprises espagnoles avaient participé.

« Cette polémique me semble assez incroyable. Et l’œuvre : qu’en pense-t-on ? » a confié Miquel Barceló au journal El Pais.

L’inauguration de la nouvelle salle du Conseil des droits de l’Homme aura lieu le 18 novembre en présence du roi Juan Carlos et du président du Gouvernement espagnol.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque