Dimanche 25 octobre 2020

Photo Poche, des classiques réédités

Par Chris Cyrille · L'ŒIL

Le 26 octobre 2017 - 231 mots

Collection -  Forte de son succès, la collection Photo Poche a décidé de rééditer des titres devenus rares ou qui ne sont plus disponibles, comme celui sur Nadar aujourd’hui épuisé.

Robert Delpire, le fondateur de la collection récemment décédé, crée cette pléiade de livres sur la photographie en 1982 au Centre national de la photographie, et participe ainsi à la démocratisation de la photo à une époque où cet art n’a pas encore acquis ses lettres de noblesse. La promesse de la collection ? Donner à voir, « en cent quarante-quatre pages et soixante-quatre photographies reproduites en couleur et duotone », « l’essentiel » des grands photographes, de Paul Strand à Malick Sidibé – des numéros à thème, tels que « La nature dans l’art » ou « Du bon usage de la photographie », ont été par la suite édités et seront réimprimés. En quelques chiffres, Photo Poche, c’est un tirage à 5 000 exemplaires pour chaque numéro – la collection en compte aujourd’hui 157 – pour une diffusion dans plus de 11 pays. Riches et diversifiés, ces livres sont aussi de véritables bijoux, comme en témoigne l’élégante couverture identique pour tous les numéros, également à l’origine du succès de Photo Poche. Noir, minimaliste, son habillage renvoie à l’idée de photographie. L’intuition et « l’œil » de Robert Delpire, premier directeur artistique du magasine L’Œil en 1955, furent, à n’en pas douter, les autres raisons de la réussite de la collection.

Collection Photo Poche, Actes Sud, 144 p., 13 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°706 du 1 novembre 2017, avec le titre suivant : Photo Poche, des classiques réédités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque