Mercredi 19 janvier 2022

Archéologie

ANTIQUITÉS

Une centaine de sarcophages retrouvés intacts en Égypte

Par Sindbad Hammache · Le Journal des Arts

Le 25 novembre 2020 - 337 mots

Les campagnes archéologiques menées au pied de la pyramide de Djéser révèlent régulièrement de nouveaux trésors.

Égypte.À Saqqara, les conférences de presse de Khaled El-Enany devant des trésors archéologiques tout juste retrouvés deviendraient presque une routine. En octobre dernier, le ministre égyptien du Tourisme et des Antiquités présentait quelque 59 sarcophages scellés à la presse internationale. « Nous n’avons découvert que 1 % des antiquités ensevelies dans la nécropole des rois », précisait-il le 14 novembre dernier, lors de la « révélation événement » d’une centaine de sarcophages intacts découverts dans un puits.

Menées par Mostafa Waziri, secrétaire-général du Conseil suprême des antiquités égyptiennes, les fouilles de la nécropole ont également livré de nombreux objets funéraires, comme des masques et de la statuaire polychrome. Les sarcophages, tous richement ornés, datent de la XXVIe dynastie, soit du VIe siècle avant notre ère. Impressionnante par le nombre, cette dernière découverte reste dans la lignée des précédentes excavations survenues cette année, qui ont aussi exhumé des sarcophages correspondant à cette période.

Depuis 2018, les découvertes exceptionnelles s’enchaînent dans cette nécropole située à 25 kilomètres au sud du Caire, et répartie autour de la pyramide de Djéser, la plus ancienne du pays. Outre les nombreux sarcophages et momies d’animaux, cette campagne a mis au jour un atelier d’embaumeur en 2019, ainsi que la tombe d’un prêtre nommé Wahtye, parfaitement conservée fin 2018.

L’Égypte compte sur la médiatisation de ces fouilles pour relancer son industrie touristique immobilisée par la crise sanitaire. Les artefacts rejoindront les collections des musées nationaux, au premier chef desquels le Grand Musée égyptien de Gizeh, dont l’ouverture est prévue pour juin 2021. Le pays communique abondamment sur le sujet, notamment grâce aux films documentaires, et au ministre du Tourisme et des Antiquités qui, dans ses conférences de presse, n’hésite pas à desceller un sarcophage devant les journalistes internationaux. Khaled El-Enany maîtrise l’art du suspense : lors de sa conférence du 14 novembre, le ministre a annoncé la découverte d’un autre ensemble de momies, dont la teneur sera divulguée dans les mois qui viennent.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°556 du 27 novembre 2020, avec le titre suivant : Une centaine de sarcophages retrouvés intacts en Égypte

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque