Samedi 24 février 2018

Restitution égyptienne

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 6 janvier 2010

PARIS - Le lundi 14 décembre, à l’occasion d’une rencontre entre Nicolas Sarkozy et le président égyptien, Hosni Moubarak, la France a rendu cinq fragments de peintures murales à l’Égypte.

Les œuvres, provenant du tombeau d’un dignitaire de la XVIIIe dynastie (1550-1290 av. J.-C.), situé dans la Vallée des Rois, étaient conservées au Musée du Louvre. Le 7 octobre 2009, Le Caire avait annoncé la suspension de la collaboration archéologique avec le Louvre en l’attente du retour des pièces. L’Égypte, dénonçant le pillage de son patrimoine, a lancé une vague de demandes de restitution. Le chef du Conseil suprême des antiquités égyptiennes, Zahi Hawass, a réclamé le retour notamment de la pierre de Rosette, conservée depuis plus de deux cents ans au British Museum à Londres, ainsi que du buste de Néfertiti, chef-d’œuvre du Neues Museum de Berlin.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°316 du 8 janvier 2010, avec le titre suivant : Restitution égyptienne

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque