Dimanche 8 décembre 2019

Peut-on racheter des œuvres pillées ?

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 4 janvier 2012 - 76 mots

IRAK - Le Musée irakien de Sulaymaniyah, dans la région du Kurdistan, a décidé de racheter aux pilleurs les pièces archéologiques dérobées à l’institution ces dernières années.

Ce parti pris inquiète l’UNESCO qui craint une recrudescence des actes de vandalisme mais il a déjà permis de récupérer de précieux artefacts. Un texte sumérien du IIe millénaire av. J.-C. a été restitué pour la modeste somme de 460 euros, les pilleurs n’ayant pas conscience de sa valeur.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°360 du 6 janvier 2012, avec le titre suivant : Peut-on racheter des œuvres pillées ?

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque