Samedi 17 novembre 2018

Niemeyer signe le Musée de Curitiba

Le Journal des Arts

Le 24 janvier 2003 - 195 mots

À quatre-vingt-quinze ans, Oscar Niemeyer vient de réaliser un édifice grandiose : le nouveau Musée de la ville de Curitiba, dans la région de Paraná, au sud de São Paulo. Il s’agit plus précisément de la reconstruction partielle du bâtiment, érigé en 1967, selon les plans du même architecte, auteur dans les années 1950 des bâtiments publics de la nouvelle capitale du pays, Brasília. Le nouveau musée brésilien est un des plus grands du monde, bénéficiant du double de la superficie du Guggenheim Museum de Bilbao et de la Tate Modern à Londres : 50 000 mètres carrés, dont 27 000 couverts et 16 700 réservés aux expositions permanentes et temporaires. Le musée s’intéressera en particulier à l’architecture, aux œuvres graphiques et aux arts plastiques, et il exposera la collection de la région de Paraná, qui comprend 4 000 œuvres. L’administration espère néanmoins que le bâtiment sera utilisé comme l’un des sièges du Guggenheim Museum actuellement en cours de réalisation à Rio de Janeiro. Le “grand œil”, défini par Oscar Niemeyer comme “complexe et osé”, a été inauguré le 22 novembre 2002 après sept mois de travaux, pour un coût total de 18 millions d’euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°163 du 24 janvier 2003, avec le titre suivant : Niemeyer signe le Musée de Curitiba

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque