Mardi 11 décembre 2018

Mina Gregori - Manfredi à Crémone

Mina Gregori offre la seule œuvre documentée du maître

Le Journal des Arts

Le 25 août 2000 - 316 mots

Le Museo Civico Ala Ponzone de Crémone, en Lombardie, vient de recevoir Le Christ apparaissant à la Vierge de Bartolomeo Manfredi (1582-1622), sa seule œuvre documentée. Proche du Caravage qu’il a côtoyé, il a joué un rôle fondamental dans la diffusion de l’art du maître lombard, en particulier auprès des Français et des Hollandais, adeptes de la fameuse Manfrediana Methodus. La donatrice, l’historienne de l’art Mina Gregori, explique son choix.

Quel est le lien entre Crémone et cette donation ?
Crémone est ma ville natale, mais elle est surtout la ville d’origine du peintre. En réalité, Manfredi est né à Ostiano, un centre agricole qui appartenait au duché de Mantoue, mais qui fait aujourd’hui partie de la province de Crémone. À cela, s’ajoute le fait que, selon moi, cette œuvre est digne d’être placée à côté du Saint François en méditation du Caravage, conservé au Museo Ala Ponzone. Pour ces raisons, j’ai refusé la demande du directeur du Louvre qui souhaitait documenter le peintre que fréquentaient les caravagesques français à Rome.

L’histoire du tableau est-elle connue ?
Comme l’a signalé Luigi Salerno, Le Christ apparaissant à la Vierge est décrit dans les inventaires de la collection Giustiniani comme une œuvre de Manfredi (sa seule œuvre documentée). Pour ce qui est de sa provenance plus récente, j’ai acheté la peinture chez l’antiquaire Carlo Sestieri qui m’a appris qu’elle avait appartenu à une grande famille romaine. Benedict Nicolson l’a incluse pour la première fois dans le groupe des œuvres attribuées par la critique à Manfredi à partir des toiles conservées aux Offices, en partie détruites par l’attentat de 1993.

Cette toile est-elle datée ?
Les dimensions font penser qu’il s’agit d’un tableau d’autel, le seul connu de Manfredi et daté des dernières années de son activité, ce qu’ont permis de savoir les notes de Giulio Mancini ; il relate que l’artiste a commencé à réaliser des œuvres publiques vers 1619-1621.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°109 du 25 août 2000, avec le titre suivant : Mina Gregori - Manfredi à Crémone

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque