Langues vibrantes

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 31 mars 2006 - 131 mots

SÃO PAULO - « C’est un musée de la langue vivante, reflet d’un peuple », entonne Ana Rosa Saraiva, de la Fondation Roberto Marinho de São Paulo, au Brésil, à l’inauguration du premier Musée de la langue portugaise le 21 mars. De conception originale, cette institution mise sur l’interactivité avec le public. De nombreux espaces accueillent en fond sonore les langues traditionnelles brésiliennes et portugaises, tandis que des projections de vidéos narrent le vécu d’un peuple en perpétuel mouvement. De nombreux artistes ont participé à la scénographie, spectaculaire, qui comprend par exemple un écran de 100 mètres de long. Dessiné par l’architecte Pedro Mendes Da Rocha, le musée se situe dans un lieu symbolique : la gare de la Luz, point d’arrivée de tous les immigrants.

Musée de la langue portugaise, 1, place de la Luz, São Paulo, tél.  55 33 260 775.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°234 du 31 mars 2006, avec le titre suivant : Langues vibrantes

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque