La science s’intéresse au « Cri » de Munch

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 6 février 2004 - 175 mots

Donald Olsen, professeur d’astronomie à la Texas State University, et ses collègues Russell Doescher et Marilynn Olsen, ont déclaré avoir localisé de manière scientifique l’endroit exact où Edvard Munch a trouvé l’inspiration pour son célèbre tableau Le Cri.

Datant de 1893, l’œuvre illustre la vue du port d’Oslo et de l’île d’Hovedo depuis une route appelée « Ljabrochausséen », aujourd’hui connue sous le nom de « Mosseveien ». Après avoir écumé les archives de la Royal Society à Londres et les journaux contemporains de Christiana (Oslo), le trio de scientifiques a également réussi à déterminer le moment où le peintre a réalisé sa toile. À la suite de l’éruption du volcan du Pacifique Krakatoa en 1883, des couchers de soleil aux couleurs de braise étaient visibles jusqu’en Norvège. « Nous avons pris un virage et nous avons soudainement réalisé que nous étions à l’endroit même où s’était tenu Munch. Nous avons pu voir qu’il regardait en direction du sud-ouest, exactement là où les lueurs de Krakatoa sont apparues durant l’hiver 1883-1884 », explique Donald Olson.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°186 du 6 février 2004, avec le titre suivant : La science s’intéresse au « Cri » de Munch

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque