Samedi 21 septembre 2019

Venise

La Basilique Saint-Marc sans échafaudages

Le Journal des Arts

Le 1 mai 1994 - 415 mots

Pendant toute cette année dédiée à Saint-Marc, la façade de la basilique Saint-Marc nouvellement restaurée sera visible. Elle sera débarrassée, le jour de la Pentecôte, des échafaudages qui la masquaient.

VENISE - La restauration des deux arcades à gauche du grand portail, est achevée. On y découvrira la Translation du corps de saint Marc dans l’église, qui orne la première arcade, seule mosaïque d’origine de la basilique (1260-1270), et les bas-reliefs à fond d’or qui ornent les arcades. Les bas-reliefs et les colonnes mêlent des styles divers du byzantin au roman. Le nettoyage a fait ressortir les couleurs vives des marbres des colonnes.

Le travail des restaurateurs devrait être achevé en juin, dans l’arcade centrale, au-dessus du grand portail. Les panneaux de bronze constantinopolitain (VIe siècle) du portail et les bas-reliefs des trois arcs qui le surmontent, sont décorés de motifs des "Mois" et des "Métiers", inspirés par l’iconographie d’Antelami. Dans l’arcade qui surmonte la loggia, les statues des patriarches et des évangélistes, de style Renaissance, attribuées à Nicolo et Pietro Lamberti, retrouveront leur place près du célèbre quadrige hellénistique. Le quadrige de la façade est une réplique de l’œuvre originale, dont les statues hellénistiques sont exposées dans le musée de la basilique. Pour l’anniversaire du neuvième centenaire de la fondation de la basilique, le 8 octobre prochain, les vitraux du XVe siècle seront restaurés.

Programme des travaux en cours
Dans le narthex de la basilique, les deux caveaux du Doge Vitale Falier et de la dogaresse Felicità Michiel (XIIe siècle), de style vénéto-byzantin, ont été restaurés. Les travaux ont été financés par la société pharmaceutique Glaxo, qui installera également un tapis de nylon, pour protéger le pavement de la basilique, dont des échantillons ont été analysés par la société Syremont afin de mesurer l’usure provoquée par le piétinement des visiteurs. Les résultats seront communiqués à la Procuratie de Saint-Marc qui pourra ainsi prendre des mesures de protection sur des bases scientifiques. Des questions administratives ont retardé la rénovation du campanile, le "paron de casa", comme on l’appelle à Venise.

Ces restaurations ont été financées par la Procuratie de Saint-Marc et par la surintendance aux biens artistiques et à l’architecture ; celle du petit portail Saint-Pierre, par le Rotary Club de Venise.

L’année de Saint-Marc a débuté par la restauration de la crypte. Après les célébrations du centenaire, les restaurations se poursuivront sur la partie droite de la façade de la basilique. La comparaison avec la partie gauche rend encore plus évidente l’urgence d’une telle intervention.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°3 du 1 mai 1994, avec le titre suivant : La Basilique Saint-Marc sans échafaudages

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque