Samedi 24 février 2018

Ieoh Ming Pei construit à Luxembourg

Le Musée d’art contemporain ouvrira en 2000

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 12 novembre 2009

La ville de Luxembourg va consacrer 5 milliards de francs luxembourgeois (850 millions de francs) à la construction d’un Musée d’art contemporain, dont la conception a été confiée à Ieoh Ming Pei, l’architecte de la Pyramide du Louvre, et la mission de préfiguration à Bernard Ceysson, conservateur du Musée d’art moderne de Saint-Étienne.

LUXEMBOURG - En 1995, alors que Luxembourg était capitale européenne de la Culture, le manque de structures d’accueil pour les arts plastiques s’est cruellement fait sentir. C’est pourquoi la Ville a décidé d’investir l’équivalent de 850 millions de francs pour se doter d’un Musée d’art contemporain. De son côté, l’État affectera 25 millions de francs luxembourgeois (4 millions de francs) à la constitution d’une collection. "Nous voulons acquérir des œuvres datant des années quatre-vingt à nos jours, à des conditions financières raisonnables", a déclaré à ce sujet Erna Hennicot-Schoepges, le ministre luxembourgeois de la Culture.

L’édifice, dont l’inauguration est prévue en l’an 2000, disposera de 3 300 m2 pour présenter ses collections permanentes et des expositions temporaires. Situé à proximité du Centre européen, le musée sera érigé sur les ruines de la forteresse Thüngen, dont le projet de Ieoh Ming Pei épouse les formes. La direction de ce futur musée pourrait être assurée par Bernard Ceysson, qui fait déjà fonction de responsable de sa préfiguration. Interrogé, l’actuel conservateur du Musée d’art moderne de Saint-Étienne a déclaré : "Je travaille aujourd’hui à la mise en place du projet. Pour le reste, on verra…"

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°31 du 1 décembre 1996, avec le titre suivant : Ieoh Ming Pei construit à Luxembourg

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque