Mercredi 17 octobre 2018

Donation-fleuve à Londres

Soixante-dix paysages pour la National Gallery

Par Martin Bailey · Le Journal des Arts

Le 2 mai 1997 - 436 mots

Une collection d’environ soixante-dix peintures de paysage des écoles européennes du XVIIe au XIXe siècle sera offerte à la National Gallery de Londres en 1999. C’est la donation la plus importante, en nombre d’œuvres, que le musée ait reçue depuis le legs Salting en 1910.

LONDRES (de notre correspondant). "Ce don est d’une importance comparable à celui des peintures du baroque italien de Denis Mahon (lire le JdA n° 32, janvier)", déclare le directeur de la National Gallery, Neil Mc Gregor, au sujet de la donation par un collectionneur anonyme de près de soixante-dix paysages des écoles européennes du XVIIe au XIXe siècle. Ces peintures de plein air, de dimensions relativement modestes, sont signées Achille-Etna Michallon, Camille Corot, Edgar Degas, Pierre Henri de Valenciennes, André Giroux, Salvator Rosa, Giovanni Boldini, Giovanni Costa, Karl Blechen, Francis Danby et Thomas Jones. S’y ajoutent une dizaine d’études à l’huile de Frederick Leighton. "Bien que la National Gallery ait acquis des pièces importantes dans ce domaine au cours des dernières années, ces paysages pré-impressionnistes vont permettre au musée de couvrir la majeure partie de l’histoire de la peinture européenne", affirme Neil Mc Gregor.

Nouvelles salles
Les peintures à l’huile, pour la plupart exécutées sur papier, ont été rassemblées entre les années cinquante et quatre-vingt-dix par un connaisseur averti et sa femme, qui affirment avoir choisi ces œuvres selon des critères précis : "Les peintres devaient les avoir réalisées en extérieur, sur le vif et rapidement". L’intérêt majeur de cet ensemble réside dans sa cohérence, qui met en évidence l’importance de la tradition des peintres de paysage de plein air dans la naissance de l’Impres­sionnisme, phénomène particulièrement pertinent pour les peintres français ayant travaillé en Italie. Comme cela a été le cas pour la constitution de la collection Mahon, ces œuvres ont été achetées à des prix relativement bas, bien avant que ceux-ci ne flambent. La donation sera montrée au public en 1999, lors d’une exposition à la National Gallery qui pourrait être suivie d’autres présentations dans différents musées. Les tableaux seront ensuite exposés dans les nouvelles salles que la National Gallery compte gagner sur la National Portrait Gallery voisine. Cette dernière a en effet obtenu l’autorisation de construire une nouvelle aile dans sa cour intérieure – donnant sur l’arrière de la National Gallery – en échange de son aile Est qui sera désormais occupée par la National Gallery. Afin de commencer les travaux en 1998, la National Portrait Gallery a reçu du Heritage Lottery Fund une subvention de 15,9 millions de livres (145 millions de francs) et recueilli 4 millions de livres (37 millions de francs) de financements complémentaires (partnership funding).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°37 du 2 mai 1997, avec le titre suivant : Donation-fleuve à Londres

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque