Mardi 11 décembre 2018

New York : une Asian week très prudente

Par Marie Potard · lejournaldesarts.fr

Le 15 mars 2013 - 691 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [15.03.13] – Christie’s et Sotheby’s abordent prudemment la première Asian Art Week de l’année, qui se déroulera du 19 au 22 mars, avec une estimation prévisionnelle de 108 millions de dollars, en baisse de 15% par rapport à mars 2012.

Christie’s et Sotheby’s vont disperser plus de 2000 lots en provenance de diverses régions d’Asie, datant de la période Néolithique au XXIe siècle. En 12 ventes, 8 pour Christie’s, avec une estimation haute de 63 millions de dollars, et seulement 4 pour Sotheby’s, qui souhaite tout de même récolter 45 millions de dollars, les deux maisons de vente espèrent un chiffre d’affaires supérieur aux 91 millions de dollars obtenus en septembre 2012, mais inférieur au produit de mars 2012 (128 millions de dollars).
Pourtant, les catalogues présentent le même type d’objets que les années précédentes. "C’est impressionnant, il y a de beaux objets. C’est une belle session, qui ne baisse pas en qualité et l’apport est toujours conséquent", affirme Philippe Delalande, expert en art d’Asie. "Les estimations sont redevenues un peu plus raisonnables", poursuit-il. Ce que confirme Alice Bulhmann, du cabinet Portier, spécialisé en arts asiatiques :"les acheteurs chinois se sont calmés, ce qui n’est pas plus mal car c’était vraiment la spéculation. Maintenant, les prix sont plus sains et surtout plus justes".

Nombre de ces vacations mettent la Chine à l’honneur, la majorité des lots provenant des Etats-Unis.
Les œuvres phare des ventes d’objets d’art chinois ancien, historiquement le point d’orgue de ces sessions new-yorkaises, raviront les riches collectionneurs : un rare vase rituel archaïque couvert en bronze de la dynastie Shang, 12e-13e siècles av. JC (est. 800 à 1,2 millions de dollars); un exceptionnel vase Hu en porcelaine bleu et blanc à fond jaune, d’époque Qianlong (est.3 à 500 000 dollars), provenant tous deux du Musée de Springfield, chez Christie’s. Chez Sotheby’s, un sceau impérial en jade vert surmonté de deux dragons affrontés, de la dynastie Qing, époque Qianlong (est. 1 à 1,5 millions de dollars).

Christie’s offrira également à la vente plusieurs ensembles d’objets d’art chinois issus de collections privées américaines, dont la collection d’art lapidaire Lizzardo avec ses jades; un ensemble de 13 meubles en huanghuali, la plus chère des essences exotiques, des 17 et 18e siècles (est. 4 millions de dollars); et la collection Hildegard Schonfeld constituée de tabatières chinoises.

Les deux auctioneers organisent chacun une vente d’art indien et d’Asie du Sud-Est. Un bronze doré tibétain représentant un bodhisattva du 9e-10e siècles (est. aux alentours de 2,5 millions de dollars) pour Christie’s et plusieurs thangkas, dont 2 provenant du fameux monastère Ngor au Tibet et représentant un portrait de Sachen Kunga Nyingpo, premier des Cinq Grands Maîtres Sakya (est. 3 à 500 000 dollars) pour Sotheby’s.

Si la peinture moderne et contemporaine asiatique est le domaine réservé des ventes de Hong Kong depuis 2008, les ventes d’art moderne et contemporain d’Asie du Sud sont à New York, où nombre d’indiens de la diaspora résident. Sotheby’s organise sa première vente du soir d’art indien avec la collection Amaya. 43 lots, estimés 5 à 7 millions de dollars, réunissent les plus grands artistes indiens du XXe siècle, notamment des artistes modernes représentant des valeurs sûres, tel que MF Husain, SH Raza ou bien encore Tyeb Mehta, présents aussi chez Christie’s, qui elle, propose 128 lots, trois fois plus que sa concurrente pour une estimation de 8,5 millions de dollars.

Puis Christie’s fera cavalier seul en présentant une vente d’art japonais et coréen, composée de 285 peintures, calligraphies, gravures sur bois, céramiques, laques; ainsi que la vente de la Collection Heidi et Helmut Neumann consacrée aux chefs-d’œuvre de la peinture tibétaine ancienne du 12 au 14e siècles.

Selon Henry Howard-Sneyd, vice-président du département Art d’Asie de Sotheby’s, "si la participation à ces ventes est globale, elle est particulièrement forte de la part des Etats-Unis et de l’Asie". Mais comme l’a indiqué Le rapport TEFAF sur le marché de l’art, il y a un "recul des ventes d’art en Chine de 24%", démontrant ainsi "un ralentissement du marché chinois". Reste à savoir s’il y aura une répercussion sur 2013 et particulièrement sur les ventes d’art d’Asie.

Légende photo

Statue de la Liberté - New York - © Photo Derek Jensen - 2004

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque