Mercredi 20 novembre 2019

Moins de pickpockets au Louvre

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 7 juin 2013 - 174 mots

PARIS [07.06.13] - Le préfet de police de Paris et le Louvre se sont félicités d’une baisse de 75 % des plaintes pour pickpockets au sein de l’institution muséale.

Le Musée du Louvre n’a enregistré qu’une trentaine de plaintes pour actes de pickpocket au cours du mois de mai 2013 alors que ces dernières s’élevaient en moyenne à 120, après le renforcement de la sécurité. C’est ce qu’ont communiqué l’institution et le préfet de police de Paris le 6 juin 2013.

Le 10 avril 2013, les agents de surveillance du musée s’étaient mis en grève afin de protester contre les problèmes de sécurité de l’institution, terrain de chasse des pickpockets, ce qui avait conduit à la fermeture du musée pendant une journée.

Depuis lors, une vingtaine de policiers ont été déployés dans le hall et les salles du musée, afin de dissuader les pickpockets - identifiés le plus souvent comme des mineurs d’Europe de l’Est profitant de la gratuité pour moins de 26 ans - de détrousser les visiteurs et de violenter les agents.

Légende photo

Pickpocket en action - © Photo matiasjajaja - Licence CC BY 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque