Mardi 18 décembre 2018

Mise en ligne de deux nouvelles bases de données sur les œuvres d’art spoliées par les nazis

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 29 janvier 2013 - 312 mots

VIENNE (AUTRICHE) [29.01.13] – À l’occasion de la Journée mondiale de commémoration de l’Holocauste, le 27 janvier, deux banques de données répertoriant des œuvres d’art volées à des juifs par les nazis ont été mises à la disposition de tous sur Internet.

Face aux campagnes d’intimidation nazies, des familles juives avaient dû vendre leurs biens aux enchères afin d’assurer financièrement leur départ d’Allemagne, d’Autriche ou de Suisse. D’autres avaient cédé leurs galeries pour des prix dérisoires à des collectionneurs nazis, avant que les œuvres soient vendues aux enchères dans l’après-guerre par les représentations commerciales de l’URSS.

Ce sont ces trésors aliénés sous la contrainte que la base de données créée à l’initiative du Getty Research Institute de Los Angeles tente de documenter. Sous l’appellation « German Sales 1930-1945 », le traitement de 2 600 catalogues de ventes aux enchères qui se tinrent dans cette période permet d’informer le public sur la provenance et le prix des œuvres, sur la date de l’enchère, mais aussi sur l’acheteur ; en effet, sont exploitables des « annotations manuscrites sur les catalogues », des « informations publiées par la revue allemande spécialisée de l’époque Weltkunst » et des « rapports de l’Office culturel du Reich (Reichskulturkammer) », comme l’a expliqué, d’après l’AFP, Christian Huemer, historien d’art autrichien et coordinateur international de « German Sales 1930-1945 ».

Parallèlement, le Fonds national autrichien (Nationalfonds der Republik Österreich), chargé depuis 2001 de l’indemnisation des juifs victimes des exactions nazies, a mis en ligne les archives publiques qui concernent « l’aryanisation » des biens juifs, ainsi que les réparations engagées après 1945. Riche de 130 000 données (contre 250 000 déjà mises en ligne par « German Sales », sur 1 million prévues), le site s’appuie à sur des documents d’avant et d’après-guerre, concernant des déclarations de patrimoine faites sous pression après l’Anschluss et des rapports des Commissions de restitution.

Légende photo

Gustav Klimt (1862-1918) - Adele Bloch-Bauer I (1907) - Huile et feuille d'or et d'argent sur toile - 140 Á— 140 cm - Photo Wikipedia

Tableau ayant appartenu à Adèle et Ferdinand Bloch-Bauer avant d'être confisqué par les Nazis et rejoindre les collections du Musée du Belvédère à Vienne. En 2004, le tableau est restitué à sa nièce, Maria Altman, qui le réclamait à l'Autriche depuis 1948. En 2006, le tableau est revendu à un collectionneur américain pour la somme record de 135 millions de dollars.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque