Mardi 18 septembre 2018

Sophie Ceuille : Maisons-Laffitte

L'ŒIL

Le 1 octobre 1999 - 112 mots

Lieu de villégiature depuis 1630, Maisons-Laffitte a fait l’objet d’une enquête de l’Inventaire. Toute la formation d’un site, entre utopie et réalités immobilières.

La renommée de Maisons-Laffitte repose sur deux hommes. Le premier, François Mansart, construit un chef-d’œuvre préfigurant l’architecture classique du Siècle des Lumières. Le second, Jacques Laffitte, transforme les environs en lieux de villégiature : hôtels particuliers, villas, promenades, avec un urbanisme rigoureux. Le bel ouvrage de Sophie Cueille décortique avec attention l’évolution de ces opérations immobilières tout en s’attachant à ces architectes de la bonne société.

Sophie Ceuille, Maisons-Laffitte, parcs, paysages et villégiature, 1630-1930, éd. L’Inventaire, coll. Cahier du Patrimoine n°53, 240 p., 250 ill., 230 F, ISBN 2-905913-28-2.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°510 du 1 octobre 1999, avec le titre suivant : Sophie Ceuille : Maisons-Laffitte

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque