Les Primitifs flamands et leur temps

L'ŒIL

Le 1 mars 1999

Vingt-huit spécialistes internationaux ont réuni des contributions, la plupart inédites, pour aborder l’ensemble de la peinture flamande du XVe siècle : du Polyptique de l’Agneau mystique des frères Van Eyck aux allégories de Jérôme Bosch.

À côté de ces phares, les petits maîtres trouvent aussi leur place dans l’ouvrage. Chaque artiste est traité séparément, mais de longs chapitres évoquent préalablement des problèmes généraux comme les caractéristiques de l’espace perspectif des Flamands par rapport à la construction purement géométrique des Italiens. Sont également abordées les questions liées au métier du peintre, tels que le marché de la peinture aux Pays-Bas, le rôle et l’organisation des ateliers, l’élaboration de nouvelles techniques. Avec cette synthèse, les auteurs entendent séduire le grand public et s’adresser aussi aux chercheurs à qui est plutôt destinée une très riche bibliographie commentée qu’il convient de signaler.

Les Primitifs flamands et leur temps, éd. La Renaissance du livre, 656 p., 495 F, ISBN 2-8046-0239-7.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°504 du 1 mars 1999, avec le titre suivant : Les Primitifs flamands et leur temps

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque