Mercredi 18 septembre 2019

L’indicateur du marché - Mars 2014

Par Éléonore Thery · L'ŒIL

Le 20 février 2014 - 479 mots

(DÉ)CLICS En janvier dernier, Piasa se lançait dans les ventes online only (« en ligne seulement ») avec un premier opus consacré à la collection Pierre Lescure. C’est une véritable course  au Web qui est lancée. D’Artprice  à Amazon, les plateformes d’e-commerce dédiées à la vente d’œuvres d’art se sont multipliées. Et les maisons de ventes ne sont pas en reste. Sotheby’s avait ouvert la voie à l’aube des années 2000 tandis que Christie’s additionne les projets, dont ceux menés avec la Fondation Andy Warhol.  Les ventes d’art en ligne devant bondir de 140 % d’ici à 2017, selon une étude Hiscox 2013, on comprend que chacun veuille sa part du gâteau.

CHANSON FRANÇAISE Lunettes de Michel Polnareff, costume pailleté de Claude François, clichés de Gainsbourg… C’est une véritable plongée dans l’univers de la chanson française des cinquante dernières années que propose Coutau-Bégarie le 15 mars, avec des prix allant de 50 à 5 000 euros. La SVV espère réitérer le succès obtenu avec sa vacation dédiée à Cloclo en mai dernier. Les enchères consacrées aux memorabilia, un marché porteur aux États-Unis et en Grande-Bretagne, tentent une percée en France, où Artcurial s’est déjà illustrée.

COLLECTION Qui a acquis le triptyque de Francis Bacon pour 106,1 millions d’euros en novembre dernier ? La question alimentait les plus folles spéculations depuis la vente la plus chère du monde réalisée par Christie’s New York. La galerie américaine Acquavella s’était portée acquéreur de l’œuvre et l’identité de son client vient d’être dévoilée. Il s’agit d’Elaine Wynn dont la fortune est estimée  à 1,4 milliard d’euros. Aux côtés de son ex-mari, le collectionneur Stephen A. Wynn, elle a fondé un empire du jeu à Las Vegas dans les années 1990.  Le triptyque est exposé au Musée de Portland jusqu’à la fin du mois de mars.

100 % Voilà l’exceptionnel taux de vente de la maison Castor-Libert-Hara pour la dispersion du mobilier  de Jacques Vergès le 18 janvier dernier. Un succès auprès des avocats comme du grand public.

461.500 € SPIRITUEUX C’est le prix qu’a atteint une bouteille de whisky écossais chez Sotheby’s Hong Kong. Les six litres de pur malt Decanter étaient proposés entre 191 000 et 382 000 euros dans une bouteille fabriquée sur mesure par Lalique, un défi important pour la maison alsacienne. Quarante bouteilles, 17 artisans et 50 heures de travail par flacon ont été nécessaires avant la mise au point finale de ce contenant exceptionnel. Le breuvage, unique, est issu d’une sélection de fûts des années 1940 aux années 1990. Lot phare d’une vente dont 99 % des lots ont trouvé preneur, la bouteille de whisky devient ainsi la plus chère du monde. Qu’importe l’ivresse pourvu qu’on ait le flacon ?

DESSIN Le pastel de Munch domine les meilleures enchères de dessin. Tandis que le dessin ancien stagne, son versant contemporain, loin derrière, progresse. Les Chinois atteignent de très beaux prix toutes époques comprises.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°666 du 1 mars 2014, avec le titre suivant : L’indicateur du marché - Mars 2014

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque