Ventes publiques

L’indicateur des ventes - Avril 2021

Par Marie Potard · L'ŒIL

Le 8 avril 2021 - 526 mots

Tendance -  Depuis plus d’un an maintenant, contexte sanitaire oblige, le monde des enchères a dû s’adapter.

S’il a su tirer son épingle du jeu en 2020 malgré les confinements successifs, qu’en est-il pour ce début d’année 2021 ? Artprice a pris la température. Selon la société, janvier a totalisé 356 millions de dollars dans le monde pour les ventes aux enchères de Fine Art – le mois n’avait pas été aussi fort depuis 2012. En revanche, en février, les ventes se sont effondrées par rapport à février 2020 (- 83 %). En cause, l’absence des grandes sessions qui ont habituellement lieu à cette période de l’année à Londres.

Christo et Jeanne-Claude -  De nouveaux records ont été enregistrés lors de la dispersion de la collection du couple, qui a totalisé 9,2 millions d’euros chez Sotheby’s le 17 février, à Paris.

2 -  C’est par ce chiffre qu’il faut multiplier l’estimation d’un portrait canin de Manet (Minnay) pour obtenir son prix d’adjudication, soit 520 800 € chez Drouot Estimations, le 26 février.

Man Ray passe outre la polémique

Vacation -  Le 17 février, Christie’s dispersait un ensemble de photographies et d’objets de Man Ray issus de la collection Lucien Treillard, le dernier assistant du photographe. Or, la veille de la vente, la fondation Man Ray, basée aux États-Unis, demandait le report de la vacation, arguant un problème de propriété d’une grande partie des pièces. La polémique n’a cependant pas entravé l’enthousiasme des acheteurs, puisque 100 % des 188 lots ont trouvé preneur. La vacation a ainsi doublé son estimation initiale pour atteindre presque 6 millions d’euros. Plus haute enchère de la session, une photographie de Man Ray, Érotique voilée, a été adjugée 312 000 € (est. 50 000 à 60 000 €).

8,3 millions £

Winston churchill - À Londres, le 1er mars, Christie’s a adjugé pour 8,3 millions de livres (9,6 M€) une toile du célèbre Premier ministre britannique, quintuplant ainsi la cote du peintre amateur. Le tableau, Tour de la mosquée Koutoubia,était estimé 1,5 à 2,5 millions de livres et est venu pulvériser le précédent record de l’ancien Premier ministre britannique détenu par L’Étang aux poissons rouges de Chartwell, 1932 (vendu 1,7 M£ en 2014 chez Sotheby’s Londres). Pourquoi un tel bond en avant ? D’abord, parce qu’il s’agit de la seule toile peinte pendant la guerre, en 1943, mais aussi en raison de sa provenance : offerte à Roosevelt, elle est ensuite passée entre les mains des collectionneurs George Woodward puis Norman Hickman, pour finir son périple dans la collection d’Angelina Jolie et Brad Pitt.

Un ensemble de Pavlos

À Venir  - Le 8 avril, la maison de ventes Piasa propose, en ouverture de sa vacation d’art moderne et contemporain, la dispersion de 28 œuvres de l’artiste grec Pavlos (1930-2019), provenant directement de sa famille. L’ensemble balaye 40 années de création de l’artiste, depuis la fin des années 1960 jusqu’aux années 2000. Parmi les œuvres en vente figure Le Congrès, 1967, papiers massicotés et fond de tissu sur chaises en Formica (est. 30 000 à 50 000 €) et un triptyque, Le Jeu – Happening de basket, vers 1974 (confettis contrecollés sur panneau de bois), estimé 40 000 à 60 000 euros.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°743 du 1 avril 2021, avec le titre suivant : L’indicateur des ventes - Avril 2021

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque